Nouvelles mesures

La Suisse se prémunit contre la nouvelle souche du coronavirus

ch, ats

21.12.2020 - 17:54

Les avions en provenance du Royaume-Uni ne pourront plus atterrir en Suisse (archives).
Les avions en provenance du Royaume-Uni ne pourront plus atterrir en Suisse (archives).
KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Les personnes arrivées dès le 14 décembre en Suisse depuis la Grande-Bretagne ou l'Afrique du Sud devront se mettre dix jours en quarantaine, a décidé lundi le Conseil fédéral. Une interdiction générale d’entrée a été décrétée pour les voyageurs de ces deux pays afin de lutter contre la nouvelle souche de coronavirus. Les vols depuis et vers ces pays ont été suspendus.

«Malheureusement, le virus a encore une longueur d’avance sur nous», a indiqué devant la presse Patrick Mathys, responsable de la section Gestion de crise et collaboration internationale à l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Selon les premiers éléments, la nouvelle souche du coronavirus semble nettement plus contagieuse que la forme connue jusqu'ici. Elle est probablement déjà en Suisse, même si elle n'y a pas encore été identifiée, a précisé M. Mathys. Elle circule déjà dans des pays voisins.

Cette nouvelle mutation, observée déjà en septembre en Grande-Bretagne, semble faciliter la transmission du coronavirus. Il n'y a cependant pas d'indice selon lequel cette souche induirait une maladie plus grave ou une mortalité plus importante. Rien ne dit non plus que la vaccination ne serait pas efficace contre la nouvelle souche du coronavirus. Il reste toutefois de nombreuses incertitudes et beaucoup à apprendre.

Se préparer

L'interdiction de vol, édictée envers la Grande-Bretagne et l'Afrique du Sud, doit permettre à la Suisse de mieux se préparer face à cette nouvelle souche, alors que les hôpitaux sont déjà à la limite de leur capacité.

Tous les ressortissants étrangers arrivant de ces deux pays sont concernés. Les voyages touristiques depuis ces deux pays sont notamment interdits. L'interruption des liaisons aériennes entre la Suisse et ces deux pays est en place depuis dimanche à minuit. Le trafic marchandises reste en revanche possible.

Ces nouvelles règles ne touchent pas que les touristes: on apprenait lundi que le conseiller fédéral Guy Parmelin se trouve en quarantaine jusqu'au 24 décembre en raison de la nouvelle souche du virus. Le ministre de l'économie s'était rendu à Londres le 14 décembre pour signer un accord. Il avait ensuite participé à Berne à des débats aux Chambres fédérales lors de la session parlementaire.

Dérogations

Les ressortissants et résidents suisses en Grande-Bretagne ou en Afrique du Sud bénéficieront de dérogations pour revenir en Suisse le plus rapidement possible. L'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) examine actuellement les possibilités, ainsi que des dérogations pour prévoir des vols au départ de la Suisse pour que des ressortissants et des résidents de ces deux pays puissent également rentrer chez eux s'ils le désirent.

Pour les 10'000 Britanniques arrivés depuis le 14 décembre, la Confédération est en train de se procurer leurs données auprès des compagnies aériennes. Elles seront ensuite mises à disposition des cantons qui sont responsables de contrôler les quarantaines, a précisé Patrick Mathys.

Rien que via l'aéroport de Genève, le nombre de voyageurs britanniques entrés sur le continent depuis cette date s'élève à 6500, a indiqué le directeur général de l'établissement André Schneider à Keystone-ATS. Parmi eux, nombreux sont les skieurs. Contactée par Keystone-ATS, l'ambassade du Royaume-Uni à Berne n'a donné aucune information.

Retrouver les touristes

A Verbier (VS), l'office du tourisme appelle tous les hébergeurs de la station pour retrouver les touristes britanniques arrivés ces derniers jours. «Un travail est déjà en cours de réalisation à la demande du canton pour connaître quelle était la clientèle anglaise arrivée la semaine dernière», a expliqué à la RTS Simon Wiget, directeur de l'office du tourisme.

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) ne mettra pas en place d'opération de rapatriement et la Confédération ne participera pas aux coûts. Contrairement au printemps, quand le DFAE avait mis en place une opération de rapatriement, la situation est désormais plus prévisible, a souligné Hans-Peter Lenz, chef du centre de gestion des crises du DFAE. Tous les voyages non essentiels sont déconseillés.

Près de 37'500 citoyens suisses sont à l'heure actuelle en Grande-Bretagne et environ 8500 en Afrique du Sud, en majorité des doubles nationaux. Ils sont appelés à s'inscrire sur l'app Travel admin et d'y inscrire leur présence à l'étranger afin que le DFAE puisse les informer.

Vaccins

Sur le front des vaccins, plusieurs cantons alémaniques ont rendu public lundi leur programme de vaccination. Zurich, Saint-Gall et les Grisons commenceront leur campagne contre le coronavirus le 4 janvier tandis que Bâle-Ville vaccinera dès le 28 décembre. Le nombre de doses disponibles étant dans un premier temps limité, la priorité est donnée aux personnes de plus de 65 ans ainsi qu'aux résidents d'EMS et centres de soins.

En Suisse alémanique toujours, les pistes de ski glaronnaises fermeront dès mardi. Celles des Grisons restent elles ouvertes mais la vente et la consommation d'alcool y sont interdites.

Restaurants genevois fermés

Enfin, Genève passe au régime fédéral et fermera dès mercredi des restaurants et établissements de loisirs. Le canton ne remplit plus les critères lui permettant de bénéficier de l'exception prévue pour les cantons avec une situation épidémiologique favorable, a-t-il annoncé lundi. Le canton du Jura a également déjà dépassé le seuil limite et fermera ses établissements dès mardi.

Retour à la page d'accueil

ch, ats