Le Covid long, une réalité pour de nombreux patients

nipa, ats

19.10.2021 - 15:32

Quelque 20% des patients ayant eu des symptômes après une infection au Covid souffrent ensuite d'un Covid long, selon les dernières études. Chez les enfants, ce chiffre tombe à 3%. Chez les personnes vaccinées, le risque est réduit de moitié.

PRODUKTION - 27.07.2021, Niedersachsen, Bad Rothenfelde: Reinhard Janzen sitzt zur Überprüfung seiner Lungenfunktion in einem Bodyplethysmographen. In der Klinik am Teutoburger Wald werden Long-Covid-Patienten behandelt. (zu dpa «Aus dem Leben geworfen - Reha für Menschen mit Long Covid») Foto: Sina Schuldt/dpa +++ dpa-Bildfunk +++ (KEYSTONE/DPA/Sina Schuldt)
Quelque 20% des patients ayant eu des symptômes après une infection au Covid souffrent ensuite d'un Covid long, selon les dernières études.
KEYSTONE

nipa, ats

19.10.2021 - 15:32

«Nous en apprenons toujours davantage sur le déroulement clinique des maladies post-Covid», a déclaré Milo Puhan, directeur de l'institut d'épidémiologie, biostatistique et prévention à l'Université de Zurich, mardi devant les médias à Berne. «Mais nous en savons encore trop peu pour développer des traitements.»

Selon un sondage réalisé auprès de 4000 personnes, les symptômes typiques comme l'essoufflement et la toux sèche disparaissent assez vite. Les symptômes de fatigue restent par contre plus longtemps présents.

Certains patients ne peuvent plus se tenir debout

Certains patients du Covid long ne peuvent par exemple plus se concentrer correctement, ni se tenir debout. Mayssam Nehme, cheffe de clinique au Service de médecine de premier recours des HU à Genève, évoque ainsi le cas d'un homme ayant la trentaine, en bonne santé, touché en mars 2020, et qui en 2021 souffre encore de symptômes.

Le vaccin comme amélioration

Les hôpitaux universitaires de Genève mènent depuis juin 2020 un accompagnement des personnes souffrant du Covid long . Actuellement quelque 500 patientes et patients sont suivis. Nous essayons de développer des thérapies pour accompagner ces personnes, explique Mme Nehme.

Chez les personnes souffrant de Covid long, la vaccination n'a en général pas d'effets secondaires négatifs. On remarque plutôt une stabilisation ou une amélioration, en se basant sur certaines études, mais les données manquent encore à ce sujet.

nipa, ats