Malgré la pandémie

Le nombre d'étudiants étrangers augmente

iw, ats

11.1.2022 - 10:10

La renommée du système de formation suisse n'a pas souffert de la pandémie de coronavirus. Le nombre d'étudiants a continué d'augmenter en 2020 dans les hautes écoles helvétiques. Une tendance similaire se dessine pour 2021.

Quelque 9000 étudiants étrangers se sont inscrits dans les hautes écoles universitaires suisses en 2020 (image d'illustration).
Quelque 9000 étudiants étrangers se sont inscrits dans les hautes écoles universitaires suisses en 2020 (image d'illustration).
ATS

iw, ats

11.1.2022 - 10:10

À la rentrée 2020, près de 12'300 nouveaux étudiants internationaux se sont inscrits dans une haute école, soit une augmentation de 4%, indique l'Office fédéral de la statistique (OFS) mardi: 9000 sont allés dans les hautes écoles universitaires, 3000 dans les hautes écoles spécialisées (HES) et 300 dans les hautes écoles pédagogiques (HEP).

Le nombre des nouveaux étudiants internationaux a augmenté de 13% entre 2017 et 2020. Leur part reste toutefois stable sur l'ensemble des nouveaux étudiants: au niveau du bachelor, elle s'élève à 15% dans les universités et 10% dans les HES et HEP. Au niveau du master, elle est de 19% pour les universités et de 21% dans les autres hautes écoles. Et elle passe à 49% pour les doctorats.

Augmentation des étudiants chinois

Les ressortissants des pays voisins constituent la majorité des nouveaux étudiants. Mais le nombre de Chinois est en constante augmentation. Entre 2019 et 2020, il a augmenté de plus d'un quart (27%) dans les universités, au niveau du bachelor et du master.

Contrairement à la Suisse, les limitations de voyage ont conduit à une baisse drastique du nombre d'étudiants étrangers dans d'autres pays. Dans les universités américaines, il a reculé de 16% à l'automne 2020 et celui des premières immatriculations de 43%. Le Canada et l'Union européenne ont connu des phénomènes similaires.

Un étudiant sur cinq ne vit pas en Suisse

Par ailleurs, quelque 2500 nouveaux étudiants, soit 22% du total, ont leur domicile hors de Suisse. D'un autre côté, tous les immigrés non suisses ne viennent pas de l'étranger. Certains sont déjà domiciliés en Suisse pour d'autres raisons, notamment professionnelles ou familiales.

Cela se traduit par une plus grande proportion de femmes parmi les nouveaux étudiants internationaux.

iw, ats