Le PDC pourrait perdre sa majorité absolue 

ATS

23.2.2021 - 17:55

Les trois sortants - Roberto Schmidt (PDC), Christophe Darbellay (PDC) et Frédéric Favre (PLR) - sont en tête des intentions de vote pour le premier tour des élections au gouvernement valaisan (archives).
ATS

Un sondage en ligne laisse apparaître un résultat «passionnant» au premier tour de l'élection au gouvernement valaisan le 7 mars: les trois sortants (2 PDC, 1 PLR) sont devant, suivis par les deux élus fédéraux. Le PDC pourrait perdre un siège et sa majorité avec.

«Pour lequel des huit candidats allez-vous voter? Vous pouvez cocher un maximum de cinq noms». A cette question, 50% des sondés ont choisi Roberto Schmidt (PDC), 48% Frédéric Favre (PLR) et 44% Christophe Darbellay (PDC). Une majorité absolue au premier tour ne semble donc à portée de main que de Roberto Schmidt et Frédéric Favre, indique ce sondage Sotomo mandaté par Rhône FM, Le Nouvelliste, rro, le Walliser Bote ainsi que Canal9 et diffusé mardi soir.

D'après les intentions de vote exprimées en ligne par 3829 personnes, les trois sortants sont talonnés par les deux conseillers nationaux, le socialiste Mathias Reynard (42%) et l'UDC Franz Ruppen (41%). Seulement 36% des interrogés mettent sur leur ticket Serge Gaudin (PDC), 22% y inscrivent la Verte Brigitte Wolf et 21% sa collègue Magali di Marco.

Ces pourcentages qui donnent vainqueurs cinq représentants de quatre partis différents indiquent «la perte possible d'un siège pour le PDC», conclut dans son rapport l'institut Sotomo. Avec ce fauteuil en moins, le parti perdrait aussi sa majorité au gouvernement. Une majorité qu'il avait perdue il y a huit ans au parlement cantonal. Le premier tour a lieu le 7 mars, le second le 28 mars.

Le PLR fait un carton

Sans surprise, les Hauts-Valaisans défendent leurs deux places au Conseil d'Etat: Roberto Schmidt et Franz Ruppen peuvent compter sur respectivement 75% et 66% des voix dans la partie germanophone du canton. Celle-ci soutient également à 41% le PLR Frédéric Favre qui est aussi en tête des intentions de vote tant dans le Valais central (49%) que dans le Bas Valais (53%), devançant Mathias Reynard à 47% dans les deux régions.

Egalement interrogés sur la composition du gouvernement, les sondés estiment à 38% que la représentation en genre au sein du gouvernement cantonal est très importante ou importante. Un peu moins (31%) pensent qu'elle ne l'est pas ou pas du tout. En revanche, 60% pensent qu'"une femme devrait siéger». Parallèlement, la représentation des régions est importante pour près de 60% des interrogés tout comme celle des partis. 47% pensent que le Haut-Valais doit avoir deux sièges.

L'enquête a été réalisée en ligne entre le 12 et le 17 février auprès de Valaisannes et Valaisans âgés de plus de 18 ans. Un quart des intentions de vote sont issues du panel de l'institut de sondage, les autres ont répondu à l'appel des médias partenaires. La marge d'erreur est estimée à 3%.

Retour à la page d'accueil