Neuf mois de retard

Guy Parmelin sera enfin fêté en ses terres!

ll, ats

10.9.2021 - 10:51

Avec neuf mois de retard, faute au Covid, le canton de Vaud et la commune de Bursins fêtent officiellement vendredi l'élection de Guy Parmelin à la présidence de la Confédération. Son arrivée en train à Lausanne est prévue à 14h30 avec une délégation de 85 personnes.

ll, ats

10.9.2021 - 10:51

Après une longue halte à Lausanne, Guy Parmelin sera fêté par sa commune de Bursins en fin d'après-midi et soirée (archives).
Après une longue halte à Lausanne, Guy Parmelin sera fêté par sa commune de Bursins en fin d'après-midi et soirée (archives).
ATS

Le conseiller fédéral vaudois sera accompagné de sa collègue Simonetta Sommaruga, de plusieurs parlementaires fédéraux et de proches. Arrivant de Berne et après une brève halte à Fribourg, la «star» du jour sera accueillie en gare par le Conseil d'Etat vaudois in corpore et l'ensemble de la Municipalité lausannoise, a indiqué à Keystone-ATS Vincent Grandjean, chancelier du canton.

Le cortège officiel «en format réduit» se rendra de la gare au Musée cantonal des Beaux-Arts (MCBA) dans le quartier des arts non loin. Une série de discours sont prévus dès 15h00 à l'auditorium du musée, suivi d'une petite visite du MCBA et d'un apéritif dans l'établissement, détaille le chancelier.

Le président de la Confédération et sa délégation se rendront ensuite en fin d'après-midi en train à Rolle puis en bus à Bursins, sa commune d'origine et où il est né le 9 novembre 1959.

Malakoffs et saucisse aux choux

La fête aurait dû se tenir en décembre dernier, une semaine après son élection, lors de la deuxième vague de coronavirus. «On avait imaginé presque tous les scénarios imaginables, mais il a fallu annuler», se souvient Philippe Parmelin, le syndic de Bursins et cousin éloigné du président de la Confédération.

Après une période en stand-by, l'envie de marquer le coup est réapparue à la fin du printemps. «On s'est dit qu'il fallait faire quelque chose. Guy Parmelin en avait envie, pour la population et pour le canton. Mais son agenda est chargé: une seule date pouvait aller, le 10 septembre», raconte le syndic.

À Bursins, village d'une centaine d'âmes et donc fief du conseiller fédéral, un apéro avec la population de la commune, sur inscription, se tiendra sur la place du Soleil, devant l'auberge communale. La délégation se rendra ensuite à la salle communale pour un repas concocté par le chef de l'auberge. Au menu: malakoffs, saucisse aux choux et tarte aux framboises, notamment, accompagné du vin du syndic, qui est vigneron-encaveur.

Le temps sera compté, puisqu'une partie de la délégation devra repartir dès 21h00, pour attraper leur train de retour. «Le planning est serré», reconnaît Philippe Parmelin.

ll, ats