Le Tessin veut encourager la formation du personnel de santé

evpf, ats

10.6.2021 - 17:51

evpf, ats

10.6.2021 - 17:51

Le gouvernement tessinois souhaite soutenir les stagiaires du secteur de la santé par une contribution financière. Il veut également simplifier l'accès aux stages et maintenir plus longtemps les professionnels de la santé dans la profession, annonce le gouvernement jeudi dans un communiqué.

Die Tessiner Staatsraete Raffaele De Rosa, Mitte, und Norman Gobbi, rechts, im Zivilschutzzentrum von Rivera, wo sich Seniorinnen und Senioren im Rahmen einer Massenimpfkampagne fuer ueber 85-Jaehrige gegen Covid-19 impfen lassen koennen, am Dienstag, 12. Januar 2020. (KEYSTONE/Ti-Press/Alessandro Crinari)
Le chef du Département tessinois de la santé et des affaires sociales Raffaele De Rosa (milieu)
KEYSTONE

La pandémie de coronavirus a montré qu'il est urgent de renforcer la formation des professionnels de la santé, précise Raffaele De Rosa, chef du Département tessinois de la santé et des affaires sociales, à Keystone-ATS. «Nous devons réduire notre dépendance vis-à-vis de l'étranger.»

Au total, le gouvernement tessinois investira de cinq à six millions et demi de francs par an dans la formation du personnel de santé dès 2024, indique-t-il dans un communiqué. Une partie de cette somme pourrait être prise en charge par la Confédération.

Concrètement, à partir de 2024, le gouvernement tessinois consacrera un million de francs par an aux contributions de soutien aux stagiaires, explique M. De Rosa, dans le but d'assurer la subsistance des personnes en formation.

En outre, les hôpitaux et les cabinets médicaux doivent recevoir une reconnaissance financière pour avoir proposé des stages et la charge administrative doit être réduite. Le nombre de stages doit ainsi passer de 20'000 à 32'000, précise Raffaele De Rosa. Le gouvernement veut également utiliser divers projets pour garder les professionnels de la santé dans la profession, selon le communiqué.