Les contrats pour l'acquisition des F-35 et des Patriot sont prêts

vf, ats

26.11.2021 - 08:00

Le coût des 36 nouveaux avions de combat F-35A est fixé. L'office chargé des acquisitions de l'armée, armasuisse, a ajusté les contrats d'acquisition d'entente avec le gouvernement américain.

vf, ats

26.11.2021 - 08:00

La Suisse et les Etats-Unis ont finalisé les contrats pour l'achat des 36 F-35A (archives).
ATS

Avec un taux de change de 0,95 franc pour un dollar américain, les crédits d’engagement s’élèvent à 6,035 milliards de francs pour les avions de combat et à 1,987 milliard de francs pour les unités du système de défense sol-air, indique vendredi le Département fédéral de la défense (DDPS).

Les contrats portent sur l'achat de 36 avions F-35A du constructeur Lockheed-Martin et cinq unités du système Patriot de la société Raytheon. Pour le moment, ils n'ont été signés que par les Etats-Unis. Ils entreront en vigueur dès que la Suisse les aura signés à son tour. Les crédits d'engagement seront soumis au Parlement avec le message sur l'armée 2022.

Inflation actualisée

Le 27 septembre 2020, le peuple a accepté l'achat de nouveaux jets pour 6 milliards de francs. Ce montant se basait sur l’indice suisse des prix à la consommation de janvier 2018. Entretemps, les pronostics d’inflation ont été actualisés. Selon les prévisions actuelles d’inflation jusqu’en 2031, le volume financier maximal s’élève à 6,3 milliards de francs.

Or, actuellement, on prévoit pour les 36 F-35A un crédit d’engagement de 6,035 milliards de francs. Cette enveloppe se répartit pour les deux plus gros postes à hauteur de 3,828 milliards de francs pour les avions et 1,927 milliard pour le paquet logistique (matériel au sol, matériel de remplacement, documentation, formations et support technique).

Le gouvernement américain a aussi finalisé les contrats pour le système de défense sol-air de longue portée Patriot. Ils sont soumis aux même conditions que ceux qui portent sur le F-35A. Le cours du change est aussi de 0,95 franc pour un dollar américain. Les risques sont similaires à ceux liés à l’acquisition de l’avion.

Affaires compensatoires

Les deux acquisitions génèrent des affaires compensatoires à hauteur de 4,2 milliards de francs. Le constructeur des avions compensera 2,9 milliards de francs, dont près d’un milliard en affaires compensatoires directes, c’est-à-dire en lien direct avec l’avion, entre constructeurs ou fabricants étrangers et entreprises suisses.

Le fabricant du système de défense sol-air compensera, lui, 1,3 milliard de francs, dont 260 millions en affaires compensatoires directes. Les affaires compensatoires doivent être réalisées au plus tard quatre ans après livraison.

Les nouveaux avions de combat remplaceront les 26 F-5 Tiger et les 30 F/A-18 de l'armée. Leur acquisition a été acceptée de justesse le 27 septembre 2020, avec 50,1% de oui. Une alliance de gauche a annoncé le lancement d'une initiative «Stop F-35». Elle estime l'avion «furtif» trop cher, déficient sur le plan technique, et inadapté aux besoins de la Suisse.

vf, ats