Jeunesse helvétique Les jeunes fument moins qu'il y a dix ans, mais boivent davantage

clsi, ats

3.3.2022 - 12:01

Les jeunes Suisses sont plutôt satisfaits dans la vie. Leurs habitudes ont cependant évolué ces dix dernières années: ils fument moins, votent plus à gauche et sont plus ouverts vis-à-vis des différentes communautés. Ils boivent par contre plus et font moins de sport.

Par rapport à il y a dix ans, les jeunes Suisses fument moins, boivent davantage, votent plus à gauche et font moins de sport. (image d'illustration)
Par rapport à il y a dix ans, les jeunes Suisses fument moins, boivent davantage, votent plus à gauche et font moins de sport. (image d'illustration)
KEYSTONE

3.3.2022 - 12:01

La part des jeunes adultes ayant des idées suicidaires a en outre augmenté ces dernières années, a-t-on appris jeudi lors de la conférence de presse de présentation du projet «Young Adult Survey (YASS)», lancé dans le cadre des enquêtes fédérales auprès de la jeunesse ch-x.

La part des jeunes hommes ayant des pensées suicidaires a ainsi presque doublé, passant de 11 à 20, entre la dernière enquête effectuée entre 2014 et 2015 et celle réalisée auprès de 100'000 jeunes entre 2018 et 2019. Les ruptures dans le parcours éducatif ainsi qu'un faible niveau de formation représentent des facteurs de risque.

Moins de 20% de fumeurs

La satisfaction globale des jeunes – trois quart de satisfaits en 2019 – est toutefois restée stable entre 2010 et 2019. Leurs habitudes ont en revanche significativement évolué. À commencer par le tabagisme: ils étaient en 2019 17% à fumer, contre 25% dix ans plus tôt.

On observe par contre une augmentation de la part des jeunes qui disent avoir une consommation excessive d'alcool. À l'époque, 10% d'entre eux affirmaient qu'il leur arrivait de consommer cinq verres d'alcool lors d'une même occasion. Ce ratio est passé à 17% en 2019.

Dans le même temps, le nombre de jeunes pratiquant une activité sportive a diminué, passant de 84% à 74%. Ces deux comportements pourraient être le signe qu'un nombre croissant de personnes choisissent des stratégies de fuite pour surmonter leurs difficultés personnelles, précisent les auteurs de l'enquête.

Plus à gauche

Les jeunes votent en outre plus à gauche qu'il y a dix ans. La proportion de ceux se situant à gauche de l'échiquier politique s'est accrue de 6% pour atteindre 34%. Plus de jeunes se situent en outre au centre: ils sont 42% contre 36% auparavant. L'intérêt pour la politique est lui resté stable.

Les jeunes sont par ailleurs de moins en moins nombreux à se considérer comme xénophobes ou homophobes. Les ratios de personnes ayant des positions xénophobes ou homophobes ont ainsi reculé respectivement d'environ 16% et 14%. En 2019, ils étaient donc 15% à se considérer plutôt homophobe et 29% xénophobes.

Les valeurs générales des jeunes ont elles peu évolué au fil des années. Harmonie privée et indépendance restent une priorité pour eux. Ils s'emploient toutefois davantage à développer leur créativité et à mener une vie respectueuse de l'environnement. Les valeurs matérialistes et l'importance accordée aux traditions ont elles diminué au fil des années.

clsi, ats