Afghanistan

Les premiers ressortissants suisses ont été évacués d'Afghanistan

bo, ats

19.8.2021 - 16:55

Plusieurs ressortissants suisses ont pu quitter l'Afghanistan. Ils vont bien, compte tenu des circonstances, indique jeudi le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Berne ne donne pas d'autres informations en raison de la protection de la personnalité.

Cinq Suisses ont pu embarquer mercredi à bord d'un appareil de l'armée allemande à destination de la capitale ouzbèke Tachkent (archives).
ATS

bo, ats

19.8.2021 - 16:55

Ces départs ont eu lieu ces derniers jours «en collaboration avec des Etats partenaires», a précisé le DFAE à Keystone-ATS. Les services d'Ignazio Cassis n'ont pas voulu préciser combien de personnes sont concernées, ni par où elles sont parties. Le DFAE est en contact avec elles.

Selon l'agence allemande dpa, quatre ressortissants helvétiques étaient à bord d'un appareil américain à destination de Doha lundi, dont trois membres de la Direction du développement et de la coopération (DDC) dont le départ a été annoncé par le DFAE. Cinq autres Suisses ont pu embarquer mercredi à bord d'un appareil de l'armée allemande à destination de la capitale ouzbèke Tachkent.

Détachement à Kaboul

Plus aucun ressortissant suisse ne s'est annoncé depuis mercredi soir à l'ambassade helvétique à Islamabad. Mercredi, 28 Suisses se trouvaient encore en Afghanistan après l'évacuation du bureau de la coopération suisse à Kaboul.

Le détachement de l'armée suisse à Kaboul continue à travailler d'arrache-pied pour pouvoir évacuer le personnel local, les citoyens helvétiques et les personnes ayant un lien étroit avec la Suisse, précise le DFAE.

Ces spécialistes soutiennent les préparatifs pour l'évacuation dans la partie de l'aéroport de Kaboul sécurisée par les militaires américains. Ils assurent notamment le contact avec les partenaires et les organisations internationaux, relève le Département, sans donner plus d'informations «pour des raisons de sécurité».

Pont aérien allemand

Selon le ministère allemand de la défense, la Bundeswehr a entamé ces derniers jours un pont aérien entre Kaboul et Tachkent. Elle a jusqu'ici évacué environ 900 personnes de 17 pays.

Le chef des opérations en Afghanistan a décrit la situation à l'aéroport de «très turbulente et très dynamique». Des scènes dramatiques se déroulent sur place. L'engagement de l'armée allemande est dangereux, selon la ministre de la défense Annegret Kramp-Karrenbauer, «mais nous évacuerons aussi longtemps et autant de personnes qui doivent être protégées que possible».

bo, ats