Il n'a jamais été question d'acheter une ligne de production

vf, ats

12.3.2021 - 16:06

Le ministre de la santé Alain Berset a confirmé vendredi que Lonza avait averti il y a un an la Confédération qu'elle avait été choisie pour développer le vaccin de Moderna. Mais il n'a jamais été question de l'achat d'une ligne de production pour la Suisse, a-t-il précisé devant la presse.

vf, ats

12.3.2021 - 16:06

ARCHIV – ZUR BILANZMEDIENKONFERENZ VON LONZA FUER DAS JAHR 2020 STELLEN WIR IHNEN FOLGENDES BILDMATERIAL ZUR VERFUEGUNG - Lo logo de la Lonza en Valais est visible sur l'un des nouveaux batiments du site le jeudi 6 aout 2020 a Viege. Le projet Ibex est materialise par la construction de deux batiments, transformant l'industrie chimique qui s'etait installee dans la plaine du Rhone en industrie de la biotechnologie. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
«Il n'aurait jamais été possible d'avoir accès au vaccin de Moderna en négociant avec Lonza», affirme Alain Berset (image d'illustration).
KEYSTONE

«Ce n'est pas en investissant dans les infrastructures d'un sous-traitant qu'on peut s'arroger des droits ou se garantir un accès aux vaccins», a déclaré le conseiller fédéral qui revenait sur une information des titres de Tamedia. «Il n'aurait jamais été possible d'avoir accès au vaccin de Moderna en négociant avec Lonza», a-t-il ajouté.

«Nous avons des bons contacts avec Lonza, mais le vaccin appartient à 100% à Moderna». La Suisse a donc fait ce qu'il fallait faire, à savoir négocier avec le fabricant pour la réservation et l'achat de vaccins. Ce type de produit misant sur l'ARN messager s'est révélé être le bon choix puisqu'il semble déterminant contre la pandémie.

Cette semaine, le PLR a réclamé des explications sur le renoncement présumé d'une ligne de production en Suisse. Il avait évoqué une commission d'enquête parlementaire au besoin.

vf, ats