Mesures de lutte contre la pandémie, clivage majeur de la société

sr, ats

5.11.2021 - 15:08

Le fossé le plus important de la société en Suisse oppose partisans des mesures prises par les autorités pour combattre le coronavirus et leurs adversaires. Il supplante les clivages ville-campagne et gauche-droite.

Le fossé le plus important de la société en Suisse oppose partisans des mesures prises par les autorités pour combattre le coronavirus et leurs adversaires (archives).
ATS

sr, ats

5.11.2021 - 15:08

Plus de 4150 personnes de langue maternelle allemande ou française ont été sondées par l'institut Sotomo sur ces questions en septembre pour le compte du «Baromètre des genérations» demandé par la Maison des générations de Berne. Les résultats ont été publiés vendredi.

Si l'année dernière, 38% des sondés considéraient que les mesures de lutte contre le coronavirus était le clivage majeur de notre société, ils sont dorénavant, avec 77%, soit plus du double. Autre changement par rapport aux résultats de 2020: ce ne sont plus les personnes de 80 ans ou plus qui sont perçues comme particulièrement touchées par la crise, mais les jeunes adultes.

Pessimisme face à l'avenir

«Le monde en 2051» était le thème principal du baromètre cette année. Il confirme l'existence d'un fort pessimisme face à l'avenir en Suisse. Celui-ci est particulièrement présent chez les jeunes, mais l'ensemble de la population s'attend à des bouleversements majeurs dans les trente prochaines années. Sondés sur leur vision du monde 2051, 61% pensent que d'ici là, un cinquième de la Terre sera devenu inhabitable en raison du changement climatique.

Seules les personnes nées avant 1970 pensent que la qualité de vie de leurs parents était moins bonne que la leur. Autre tendance: les troisième et quatrième âges ne sont pas perçus de la même manière. Si les personnes très âgées sont vues comme une catégorie d'âge défavorisés, les «jeunes aînés» sont considérés comme l'un des plus favorisés.

sr, ats