Natalie Rickli

Natalie Rickli : «Les non-vaccinés devraient renoncer à se faire hospitaliser»

blue News

1.9.2021

blue News

1.9.2021

Dans une interview accordée au «Tages-Anzeiger», la conseillère d'État zurichoise en charge de la santé Natalie Rickli (UDC) s'en est prise aux opposants au vaccin anti-Covid.

Natalie Rickli n'a pas sa langue dans sa poche.
KEYSTONE

La ministre de la santé du canton de Zurich Natalie Rickli, qui a récemment été agressée au jus de pomme par un opposant à la vaccination, n'a pas mâché ses mots à l'encontre des anti-vax.



Selon elle, les personnes qui refusent la vaccination devraient aussi refuser d’être hospitalisées en cas d'infection grave au coronavirus. Elle estime que ces personnes, qui encombrent le système de santé, feraient ainsi preuve d’une «véritable responsabilité individuelle».



Dans cette interview, elle a également plaidé en faveur d'une extension du certificat Covid «aussi rapide que possible».

Mauro Poggia veut faire passer les antivax à la caisse 

Ministre en charge de la santé à Genève, Mauro Poggia ne va pas aussi loin que Natalie Rickli. «La solidarité à l'égard des non-vaccinés a ses limites», a-t-il toutefois déclaré sur le plateau de Léman Bleu il y a une dizaine de jours. 

Se basant sur le fait que 90% des personnes hospitalisées ayant contracté le Covid ne sont pas vaccinées, le Conseiller d'Etat a souhaité lancer le débat en suggérant que les non-vaccinés devraient payer «une partie des coûts» liés à leur hospitalisation.