Chats et chiens

Pandémie: engouement pour les animaux de compagnie

bu, ats

24.8.2021 - 15:46

Les Suisses ont acheté davantage d'animaux de compagnie pendant la pandémie. La société des vétérinaires suisses (SVS) met en garde contre l'achat de chiens ou de chats, dont on ignore la provenance.

Les chats sont plus susceptibles de «répondre» en clignant des yeux lorsque leur maître ont effectué ce même mouvement oculaire
Pendant la pandémie, les Suisses ont acheté davantage d'animaux de compagnie.
E+

bu, ats

24.8.2021 - 15:46

Le nombre de détenteurs et de détentrices de chiens enregistrés a fait un bond en 2020, apprend-on dans le rapport annuel de la banque de données nationales pour les chiens Amicus. Les plateformes internet ont par exemple vu une hausse de plus de 90% des recherches de chiens et de chats, peut-on lire dans un communiqué de la SVS.

Souvent, les animaux sont importés. On ne dispose en effet avant l’importation souvent que de peu d’informations sur l’animal, ses conditions de garde ou encore son état de santé. Or les chiots dont la provenance n’est pas clairement déclarée sont quelquefois issus d'élevages à la chaîne.

Environnement pauvre

Ces animaux grandissent alors dans un environnement pauvre en stimuli, sont séparés beaucoup trop tôt de leur mère, ne disposent dans le meilleur des cas que d’une protection vaccinale insuffisante et souffrent parfois de maladies infectieuses à l'issue fatale, de même que de troubles du comportement. Le manque d’information accroît en outre le risque notamment d’enfreindre certaines dispositions légales.

En principe, la SVS recommande de n’acquérir d’animaux que d’élevages et de refuges sérieux ou d’organisations de protection des animaux dignes de confiance, autant en Suisse qu’à l’étranger. Il est essentiel, préconise l'organisation, de pouvoir se rendre dans l’élevage avant l’achat, afin de se faire une idée des animaux, y compris de la mère, de même que de la manière dont ils sont détenus.

Il en va de même des animaux issus de refuges ou d’organisations de protection des animaux. L’élevage devrait fournir spontanément et de manière transparente les renseignements tels que statut vaccinal, inscriptions éventuelles de pédigrée ou autres informations importantes en matière de santé.

La brochure «Prudence lors de l’achat de chiots!» de la faculté Vetsuisse de l’Université de Zurich informe de l’importance de bien s’informer lors de l’achat d’un chiot. On trouve des informations complémentaires sur les sites de l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV), de la Protection suisse des animaux (PSA) ou sur le site hundekauf.ch/fr.

bu, ats