Pas de cas d'infections majeures, selon les autorités

sj, ats

24.12.2021 - 13:49

Les marchés de Noël organisés dans le canton de Vaud n'ont pas donné lieu à des cas d'infections majeures, selon les autorités politiques et sanitaires. Globalement, les plans de protection contre le Covid ont été respectés dans ces manifestations de fin d'année.

Des personnes prennent l'aperitif entre les chalets sous une tente de la place St-Francois lors de l'ouverture du
Des personnes prennent l'apéritif entre les chalets sous une tente de la place St-Francois lors de l'ouverture du "Bo Noël" le jeudi 18 novembre 2021 à Lausanne. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
KEYSTONE

sj, ats

24.12.2021 - 13:49

Les organisateurs des marchés de Noël ont bien joué le jeu, selon le chef de l'Etat-major cantonal de conduite (EMCC), Denis Froidevaux. «De gros efforts ont été faits, notamment à Montreux et Lausanne», salue-t-il. «Le maintien de ces événements collectifs n'a donc pas été une prise de risque insensée, loin de là», affirme-t-il.

M. Froidevaux note toutefois que certains jours de grande affluence, comme les dimanches, le port du masque n'a pas toujours été suivi là où il était recommandé voire rendu obligatoire. Mais au final, cela n'a pas été un «risque inconsidéré» vu que la majeure partie de ces marchés se déroule en extérieur, estime-t-il.

En revanche, le chef de l'EMCC vaudois se dit très satisfait du respect des plans de protection pour les activités et consommation en intérieur. «Beaucoup de ressources ont été engagées à ce niveau-là et cela a été parfaitement maîtrisé», constate-t-il.

Heureusement pas en janvier

M. Froidevaux rend toutefois attentif que le pire a peut-être été évité de justesse s'agissant du timing de ces marchés de Noël. «Si Noël avait eu lieu un mois plus tard, cela aurait été beaucoup plus compliqué à gérer», avec les pleins effets du variant Omicron dans cette cinquième vague.

«On se prépare à une situation hautement explosive dans les semaines qui viennent. On se dirige vers de grosses difficultés sans doute déjà vers la fin du mois et sinon courant janvier», avertit-il, évoquant une hausse des cas positifs et le risque de saturation des hôpitaux. Au centre de vaccination et de tests de Beaulieu à Lausanne, le canton observe un doublement des personnes vaccinées testées positives au Covid.

sj, ats