Et vous ?

Plus de 200'000 personnes réclament le maintien des tests gratuits

ot, ats

13.9.2021 - 10:44

ot, ats

13.9.2021 - 10:44

Une pétition en ligne réclamant le maintien de la gratuité des tests Covid en Suisse a reçu un soutien sensible en quatre jours. Elle a franchi lundi la barre des 200'000 partisans.

Des personnes font un test rapide ou PCR dans un centre de depistage du Covid lors de la crise du Coronavirus (Covid-19) durant les fetes de Paques le vendredi 2 avril 2021 au Mont-sur-Lausanne. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
La pétition exige que les tests restent gratuits pour les personnes asymptomatiques après le 1er octobre. (photo d'illustration).
KEYSTONE

La pétition a été lancée par un particulier sur la plateforme de pétition Campax. Elle exige que les tests restent gratuits pour les personnes asymptomatiques après le 1er octobre.

L'extension de l'obligation de passe sanitaire à de nombreux lieux publics et la facturation simultanée des tests entraîneraient une inégalité de traitement pour environ 40% de la population suisse qui ne veut pas se faire vacciner, explique l'initiateur. De nombreuses personnes ne seraient pas en mesure de payer les tests et seraient donc exclues de certaines parties de la vie publique.

Et vous, êtes-vous pour le maintien des tests gratuits ?

Pas justifié de faire payer le contribuable

Le Conseil fédéral avait décidé fin août qu'à partir du 1er octobre, les coûts des tests pour l'obtention du certificat Covid ne seraient plus pris en charge par la Confédération. Il n'est plus justifié de faire payer les coûts élevés de ces tests par les contribuables, chaque personne ayant la possibilité de se faire vacciner, avait expliqué le ministre de la santé Alain Berset.

Selon des estimations approximatives de la Confédération, la suppression de la gratuité des tests permettra d'économiser environ 400 millions de francs d'ici l'année prochaine.

Le Conseil fédéral a par ailleurs décidé la semaine dernière d'étendre l'obligation de présenter un certificat Covid notamment aux restaurants, cinémas et installations sportives dès lundi. Ces nouvelles règles doivent permettre d'éviter de refermer à nouveau des secteurs entiers ou d'interdire certaines activités.



ot, ats