Médias

Pour le maintien du studio SSR à Berne

ATS

28.9.2018 - 13:42

Le président de la SSR Gilles Marchand se heurte à l'opposition de plusieurs chefs de partis.
Source: KEYSTONE/PETER KLAUNZER

Plusieurs présidents de partis, de gauche et de droite, veulent ancrer le site de Berne dans la loi sur la radio-télévision. Ils s'opposent à la décision de la SSR de déménager à Zurich quelque 170 collaborateurs de la radio. L'enjeu est semblable pour Genève.

L'objectif du texte est de rassembler l'essentiel de l'offre télévisuelle de la SSR à Zurich et Genève, et l'essentiel de l'offre radiophonique à Berne et Lausanne. Un texte similaire fait l'objet de plusieurs initiatives signées par les présidents ou vice-président du PS, du PDC, de l'UDC, du PBD et des Verts.

Elles ont été rendues publiques vendredi par le Tages-Anzeiger. Déjà déposées, Keystone-ATS en a pris connaissance. Leur but est d'éviter la concentration des médias à Zurich et Lausanne. Ils s'opposent ainsi à la décision récente de la SSR de regrouper les locaux radio-TV à Zurich pour la SRF et à ses projets d'en faire de même pour la RTS à Lausanne.

Le texte des initiatives souligne l'ancrage régional et le caractère fédéral de la société de service public. En parallèle, la séparation physique de la production radio et TV garantit la diversité de l'offre.

Retour à la page d'accueil

ATS