Première visite officielle d'un président géorgien en Suisse

hl, ats

15.10.2021 - 14:16

La présidente géorgienne Salomé Zourabichvili a effectué vendredi la première visite officielle d'un chef d'Etat de son pays en Suisse. Les liens entre les deux pays se sont renforcés ces dernières années, avec deux accords en vue, sur le climat et la migration.

hl, ats

15.10.2021 - 14:16

Salome Zourabichvili et Guy Parmelin devant le manoir du Lohn à Kehrsatz. Le président de la Confédération a accueilli son homologue pour la première visite officielle d'un président géorgien en Suisse.
ATS

Mme Zourabichvili a été reçue au manoir du Lohn à Kehrsatz (BE) par son homologue Guy Parmelin et le ministre des affaires étrangères Ignazio Cassis. La collaboration entre les deux pays sera encore renforcée par un accord bilatéral sur la lutte contre le changement climatique tel que prévu par l'Accord de Paris, a indiqué le Département de Guy Parmelin dans un communiqué.

Il est également prévu de renforcer les relations entre les deux pays en matière de migration. Un partenariat migratoire bilatéral complet sera conclu, ajoute le Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche. L'énergie est un autre domaine dans lequel la Suisse et la Géorgie envisagent de renforcer leurs relations.

Les discussions ont aussi porté sur le Caucase du Sud. Berne exerce depuis 2009 en effet un mandat de puissance protectrice et représente les intérêts diplomatiques de la Géorgie à Moscou et ceux de la Russie à Tbilissi. La promotion de la paix, notamment l'amélioration des conditions de vie de la population touchée par le conflit, est également au centre des activités de la Suisse dans la région.

Les deux parties ont souligné que les liens politiques et culturels se sont renforcés et les relations économiques se sont accrues malgré la pandémie. L’année passée, le volume des échanges commerciaux s'est élevé à 131 millions de francs. Le potentiel de croissance continue d'être important. Une contribution de 34 millions de francs au titre de la coopération vise par ailleurs à soutenir une croissance durable et contribuer à atténuer les conséquences sociales et économiques de la pandémie.

hl, ats