Vaud

Les premiers élèves ukrainiens arrivent dans les écoles 

ll, ats

17.3.2022 - 12:59

Une vingtaine d'élèves déplacés par le conflit en Ukraine sont actuellement scolarisés dans le canton de Vaud. Une trentaine d'autres devraient suivre dans les jours qui viennent. Les autorités scolaires se préparent à en accueillir davantage, dans les meilleures conditions possibles.

Des enfants ukrainiens attendent lors de l'enregistrement au centre d'accueil pour réfugiés, suite à l'invasion de l'Ukraine par la Russie, à Zurich, en Suisse, le 15 mars 2022.
Des enfants ukrainiens attendent lors de l'enregistrement au centre d'accueil pour réfugiés, suite à l'invasion de l'Ukraine par la Russie, à Zurich, en Suisse, le 15 mars 2022. (image d'illustration)
KEYSTONE

ll, ats

17.3.2022 - 12:59

Selon une estimation, la Confédération s'attendrait à donner refuge à 60'000 Ukrainiens fuyant la guerre. Sur cette base, Vaud estime qu'il pourrait en recevoir 6000, dont beaucoup de jeunes en âge de scolarité, peut-être 2500 personnes, note-t-il jeudi dans un communiqué. «Mais il est encore difficile d'évaluer dans quelle temporalité».

Ecole obligatoire

Depuis deux ans, le Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC) a mis en place un protocole d'accueil pour l'école obligatoire. Il prévoit, dès l'annonce d'une arrivée, un entretien entre l'élève, ses parents et un membre de la direction de l'école ou du corps enseignant, avec des interprètes si nécessaire.

Des cours intensifs de français sont ensuite mis en place. L'élève rejoint soit une classe ordinaire quand c'est possible, soit une des classes d'accueil existantes où il bénéficiera de 14 à 17 périodes de français intensif en complément des disciplines usuelles.

Cet accueil dans un dispositif dédié dure une année scolaire, parfois plus selon les cas. Le délai entre le moment de l'inscription et l'arrivée en classe est d'environ une semaine.

Plus grands

Les plus grands, les jeunes âgés entre 15 et 25 ans, sont orientés via le Portail Migration. Dans un premier temps, ils rejoignent des classes de l'Ecole de l'Accueil (EdA). Lorsque les bases de français sont acquises, une évaluation est faite pour leur permettre de rejoindre un lieu de formation adapté à leur parcours préalable, explique le DFJC.

Pour l'ensemble des élèves du canton de Vaud, un accompagnement pédagogique est mis en place. De nouvelles ressources adaptées à la crise ukrainienne viennent d'être communiquées à l'ensemble des professionnels de l'éducation pour faciliter l'accompagnement des élèves. Une page donnant contacts et renseignements sur l'école est disponible sur le site internet du canton (www.vd.ch/ukraine).

Soutiens financiers aux étudiants

L'Université de Lausanne et les directions des Hautes Ecoles activent des dispositifs d'aide pour soutenir financièrement les étudiants qui se retrouvent privés de leurs moyens de paiement ou de l'accès à leurs avoirs. Et ceci de manière indiscriminée, que ces étudiants soient russes ou ukrainiens. L'objectif est de leur permettre de ne pas abandonner leurs études en plein semestre faute de ressources financières, écrit le canton.

ll, ats