2020

Rappels de produits en 2020 souvent dus à des résidus de pesticides

bu, ats

25.1.2022 - 19:06

Le nombre de produits faisant l'objet d'une mise en garde ou d'un rappel a augmenté en 2020. Pour la première fois, les résidus de pesticides constituaient le motif le plus fréquent.

Frisches Obst und Gemuese des Migros Supermarktes im Westfluegel im Bahnhof Basel SBB, am Donnerstag, 24. Juni 2021. Nach mehrjaehrigem Umbau eroeffnet die Migros Basel im Westfluegel des Bahnhof SBB einen neuen Take-Away, die Eatery und einen Migros-Supermarkt. (KEYSTONE/Georgios Kefalas)
Image d'illustration 
KEYSTONE/Georgios Kefalas

bu, ats

25.1.2022 - 19:06

L'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) a émis 31 mises en garde publiques et 62 rappels, selon le rapport annuel publié mardi. Les avertissements concernaient 28 denrées alimentaires et 3 objets usuels, les rappels respectivement 49 et 13.

Les motifs les plus fréquents des avertissements sont liés à des résidus de pesticides, des micro-organismes pathogènes et des allergènes. En ce qui concerne les rappels, les trois motifs les plus fréquents étaient les résidus de pesticides, les corps étrangers et les mycotoxines (toxines de moisissures).

Il s’agissait de résidus d’oxyde d’éthylène dans des produits à base de sésame en provenance d’Inde. Ces dernières années, la tendance est légèrement à la hausse, tant pour les mises en garde publiques que pour les rappels.

Si le produit concerné a été fabriqué à l'étranger ou s'il a été vendu dans des Etats membres de l'UE, les autorités des pays concernés sont informées. Cela se fait par le biais du système d'alerte rapide RASFF (Rapid Alert System for Food and Feed).

Dans l’Union européenne, 3766 notifications RASFF ont été publiées en 2020, dont 241 concernaient la Suisse, qui en a elle-même émis 62. Le nombre de notifications émises par la Suisse est en légèrehausse.

bu, ats