Revue de presse du dimanche 24 octobre 2021

bas, ats

24.10.2021 - 10:28

Le coronavirus fait encore les titres de la presse dominicale. L'affaire des filatures du Credit Suisse rebondit également après les révélations mercredi de l'autorité de surveillance des marchés financiers FINMA. Voici les principales informations, non confirmées à Keystone-ATS:

Une vue sur les quatre exemplaires des journaux du dimanche, avec la Sonntags Zeitung, le Sonntags Blick, Le Matin Dimanche et la NZZ am Sonntag, a l'occasion de la revue de presse le dimanche 17 novembre 2019 a Lausanne. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
Image d'illustration 
KEYSTONE/Jean-Christophe Bott

bas, ats

24.10.2021 - 10:28

Le Matin Dimanche: Le mélange des vaccins contre le Covid-19, autorisé dans plusieurs pays, intéresse aussi la Suisse, écrit Le Matin Dimanche. L'idée consiste en Suisse à interchanger les produits de Pfizer et de Moderna. Au niveau mondial, les neuf combinaisons possibles ont été testées et les résultats, qui doivent encore être validés par les pairs, sont publiés dans la revue «MedRxiv». «Ils montrent que, du point de vue de la sécurité, les 'mix' ne posent pas de problème», résume Alessandro Diana, expert chez Infovac et pédiatre à la clinique des Grangettes, à Genève. On observe une hausse de la réponse immunitaire pour chacune des neuf possibilités, ajoute-t-il. Moderna et Pfizer ont déposé une demande d'homologation pour leur troisième dose auprès de Swissmedic. L'autorité suisse de surveillance sanitaire devrait rendre prochainement une décision.

NZZ am Sonntag: De plus en plus de personnes vaccinées contre le coronavirus se retrouvent à l'hôpital en Suisse, relate la NZZ am Sonntag. La question de la troisième injection, déjà autorisée dans de nombreux pays, se fait toujours plus pressante, selon le journal. Swissmedic étudie actuellement les demandes d'autorisation de la dose de rappel déposées par des fabricants de vaccins Moderna et Pfizer. L'autorité de surveillance sanitaire a bien avancé dans l'évaluation, dit dans le journal le directeur de Swissmedic, Raimund Bruhin. Elle n'est pas la seule responsable de cette situation d'attente, ajoute-t-il, car les entreprises pharmaceutiques ont déposé leur demande d'homologation plus tard en Suisse.

SonntagsZeitung: La pandémie de Covid-19 devrait être sous contrôle au printemps prochain, estime le directeur de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé (CDS) Lukas Engelberger dans la SonntagsZeitung. Deux conditions sont toutefois nécessaires, ajoute-t-il: premièrement, l'immunisation de la population doit se poursuivre avec la vaccination et, deuxièmement, le virus à couronne ne doit pas muter vers une forme dangereuse. L'Office fédéral de la santé publique se montre cependant moins optimiste. Il prévoit de dépenser 1,5 milliard de francs l'année prochaine pour les seuls tests de dépistage du coronavirus.

SonntagsBlick: Le président de la Confédération Guy Parmelin dit son inquiétude dans le SonntagsBlick à propos de l'interruption en Suisse de nombreuses chaînes d'approvisionnement en produits, une situation due à la pandémie de Covid-19. «Il est possible que la Suisse doive à nouveau recourir au chômage partiel l'année prochaine», déclare celui qui est aussi le ministre suisse de l'économie. «Ce n'est pas parce qu'il y a un manque de travail, mais parce qu'il manque des pièces détachées pour pouvoir terminer les produits», ajoute-t-il. Le conseiller fédéral UDC se montre prudent quant au référendum sur la loi Covid-19. «Si le peuple rejette le projet de loi, il pourrait y avoir des problèmes au niveau international», met-il en garde.

NZZ am Sonntag: Le médecin cantonal zougois Rudolf Hauri s'interroge dans la NZZ am Sonntag sur les raisons pour lesquelles quatre des 32 membres de l'équipe de hockey sur glace EV Zoug ont été infectés par le SARS-CoV-2, bien qu'ils étaient vaccinés. Il cherche à savoir si les contaminations sont liées à l'apparition du nouveau sous-variant de la souche Delta. Ce sous-variant est connu sous le nom AY.4.2 et a été diagnostiqué à plusieurs reprises au Royaume-Uni et en Israël. Le foyer à l'EV Zoug est préoccupant, relève M. Hauri, car il touche des hommes jeunes et en bonne santé, qui ont reçu leur deuxième dose il y a quelques mois seulement.

Le Matin Dimanche: Supplantées par le nouveau coronavirus et les mesures sanitaires pour lutter contre celui-ci l'an dernier, les maladies de saison prolifèrent à nouveau en Suisse, alerte Le Matin Dimanche. «Il y a un retour des virus saisonniers, car il y a un relâchement des gestes barrières dans certains pays d'Europe», relève dans le journal Antoine Flahault, directeur de l'Institut de santé globale à l'université de Genève. Si le nombre de cas de bronchiolites, d'infections au rhinovirus ou autres gastro-entérites par rapport à une année ordinaire ne choque pas les spécialistes, ils sont toutefois intrigués par la concentration de ces maladies, qui sont habituellement très dispersées tout au long de la saison froide.

NZZ am Sonntag: La réouverture ces derniers temps de nombreuses frontières fermées après l'apparition du coronavirus, provoque une reprise du trafic aérien, notamment celui de la compagnie Swiss, rapporte la NZZ am Sonntag. Le nombre de réservations a brusquement augmenté ces derniers temps, déclare dans le journal un porte-parole de Swiss. Il se dit surpris par la forte demande de billet en classe affaires. L'année dernière, la filiale du groupe allemand Lufthansa craignaient encore que les visioconférences ne réduisent à l'avenir considérablement les déplacements professionnels.

Le Matin Dimanche/SonntagsZeitung: L'ex-patron de Credit Suisse Tidjane Thiam aurait mêlé vies privée et professionnelle, lorsqu'il était à la tête de la deuxième plus grande banque suisse, affirment Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung. Sur les sept personnes que l'établissement prévoyait de surveiller figurait notamment l'ex-mari de sa compagne. Il n'est pas clairement établi, si cette filature a été effectivement menée à bien. Le plan de filatures concernant directement les proches de M. Thiam, il semble fort probable qu'il en ait eu connaissance, contrairement à ce qu'il affirmait, indiquent les journaux, qui citent plusieurs sources. L'affaire des filatures a éclaté en automne 2019 et a débouché sur le départ de divers cadres, dont le directeur général de l'époque, Tidjane Thiam.

bas, ats