Revue de presse

Petite banque suisse et gros yachts, Infantino zougois...

st, ats

27.11.2022 - 08:17

La popularité des candidats au Conseil fédéral dans les sondages, le transfert du domicile de Gianni Infantino et l'implication d'une banque suisse dans le financement de yachts géants font les titres de la presse dominicale. 

Une vue sur les quatre exemplaires des journaux du dimanche, avec la Sonntags Zeitung, le Sonntags Blick, Le Matin Dimanche et la NZZ am Sonntag, a l'occasion de la revue de presse le dimanche 17 novembre 2019 a Lausanne. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
Une vue sur les quatre exemplaires des journaux du dimanche, avec la Sonntags Zeitung, le Sonntags Blick, Le Matin Dimanche et la NZZ am Sonntag, a l'occasion de la revue de presse le dimanche 17 novembre 2019 a Lausanne. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
KEYSTONE

st, ats

27.11.2022 - 08:17

Voici les principales informations, non confirmées à Keystone-ATS:

La course au Conseil fédéral se précise

En décidant de lancer Eva Herzog et Elisabeth Baume-Schneider dans la course au Conseil fédéral, le groupe PS est en phase avec sa base, selon un sondage représentatif réalisé par l'institut Sotomo auprès d'environ 12'000 électeurs, sur mandat du SonntagsBlick. Parmi les personnes interrogées proches du PS, 59% se sont prononcées en faveur de l'inscription d'Eva Herzog sur le ticket et 54% voulaient également que Mme Baume-Schneider soit nommée.

Evi Allemman est clairement en retrait. «Mme Baume-Schneider est la candidate du cœur, Mme Herzog celle de la tête», a commenté Michael Hermann, directeur de Sotomo, à propos du résultat. Le sondage montre selon lui que Eva Herzog est la favorite du peuple et dans tous les camps politiques.

De son côté, le conseiller national Albert Rösti, favori pour succéder au conseiller fédéral UDC Ueli Maurer, jouit d'un capital de sympathie auprès de la population, selon un sondage représentatif réalisé par l'institut de recherche Sotomo pour le compte du SonntagsBlick.

Son concurrent, le professeur de droit zurichois et ancien conseiller national Hans-Ueli Vogt, n'est toutefois pas en reste. Alors que le premier obtient un score de 50%, le second obtient 43%. Hans-Ueli Vogt marque des points surtout dans le camp rose-vert. Dans le camp bourgeois, Albert Rösti reste le favori.

Suisse-UE: «loin d'une solution»

Alors que le camp bourgeois distingue des progrès dans les discussions exploratoires avec l'Union européenne (UE), Pierre-Yves Maillard voit les choses tout autrement. «Nous sommes encore loin d'une solution», a déclaré au SonntagsBlick le conseiller national socialiste et président de l'Union syndicale suisse (USS).

M. Maillard a réaffirmé sa position de blocage lors de la dernière réunion entre les dirigeants des différents partenaires sociaux et le chef du DFAE Ignazio Cassis. Les syndicats critiquent notamment la dynamisation au niveau de la protection salariale: on ne sait pas à quoi s'en tenir, car on ne peut pas prévoir dans quelle direction l'UE va pousser la régulation des salaires.

La petite banque suisse et les gros yachts

Trois des plus grands yachts du monde ont été confisqués ces derniers mois en Italie, en Espagne et aux Îles Fidji. Ils appartiennent officiellement à l'oligarque russe Eduard Khudainatov, mais les enquêteurs occidentaux soupçonnent que ces bateaux de luxe étaient en fait mis à disposition du président russe Vladimir Poutine et de ses proches.

Selon les recherches de la SonntagsZeitung et du Matin Dimanche, des centaines de millions seraient passés par la petite banque privée Heritage, à Genève, pour financer en partie la construction de ces navires géants. Eduard Khudainatov serait devenu client de l'établissement en 2016. Un ancien banquier suisse aurait également été au coeur des transactions. Il aurait à un certain moment détenu des actions de la société propriétaire du Scheherazade, un yacht valant 500 millions de dollars qui aurait été offert à Vladimir Poutine.

On votera différemment chez Migros

Les dix coopératives Migros disposent pour l'instant chacune d'une voix lors des décisions importantes. Désormais, des représentants régionaux influents veulent en finir avec cette égalité, rapporte la SonntagsZeitung. Une nouvelle unité responsable des activités des supermarchés devrait voir le jour sous la direction des coopératives.

«C'est un problème fondamental que de voter de manière solidaire», a déclaré une source proche de la nouvelle orientation prévue. Cela conduit à des majorités aléatoires et provoque de la frustration chez les plus grandes coopératives. «Au final, nous nous mettons toujours d'accord sur le plus petit dénominateur commun. Cela ne suffit tout simplement plus».

Infantino déménage

Le président de la FIFA Gianni Infantino aurait transféré son domicile à Zoug, où la fiscalité est avantageuse. Selon des documents obtenus par la SonntagsZeitung et Le Matin Dimanche, M. Infantino aurait transféré ses papiers en juin de Küssnacht (ZH) à Zoug. Son nouveau domicile, un immeuble gris et anonyme, se situerait dans un quartier calme d'habitations collectives, avec vue sur le lac de Zoug. Interrogée, la FIFA confirme cette nouvelle domiciliation, sans commentaires supplémentaires.

Droit iranien appliqué... en Suisse!

Les ressortissants iraniens sont soumis en Suisse au droit de la famille de la République islamique. Les juges suisses doivent juger les divorces ou les héritages selon le droit influencé par la charia, écrit la NZZ am Sonntag. C'est ce que stipule un traité international conclu en 1934 par le Conseil fédéral avec l'Empire perse et jamais dénoncé depuis. Selon l'avocate d'origine iranienne Sanaz Habibian, ce traité n'a plus de sens sur le plan juridique et devrait être dénoncé. Elle reproche au Conseil fédéral de vouloir éviter tout conflit avec le régime de Téhéran.

L'Armée du Salut devra se mettre à la page

L'Armée du Salut, qui gère plus de 20 brocantes en Suisse, pourrait bientôt les doter de leur propre boutique en ligne. «Je peux très bien imaginer que nous nous y risquions au cours des deux prochaines années», a déclaré Daniel Imboden, nouveau chef de l'Armée du Salut, à la NZZ am Sonntag. Son organisation est de plus en plus sous pression, car la concurrence est rude dans le secteur social.

L'Armée du Salut a perdu différents contrats et le chiffre d'affaires a chuté de près de 20% au cours des cinq dernières années, pour atteindre 184 millions de francs. Daniel Imboden veut maintenant remettre l'organisation sur le chemin de la croissance.

Les thérapies alternatives pètent le feu

Le marché des thérapies spirituelles ou alternatives est en plein boom en Suisse, rapporte Le Matin Dimanche. «Ces nouvelles spiritualités constituent un tournant sociétal encore renforcé par la pandémie», estime Manéli Farahmand, directrice du Centre intercantonal d'information sur les croyances (CIC), basé à Genève.

Problème: certaines de ces thérapies sont très controversées, parce qu'elles peuvent comporter des risques financiers, mais aussi d'isolement, de rupture avec le milieu professionnel ou familial. Le marché n'est en outre pas contrôlé. Selon des chiffres de l'Office fédéral de la statistique de 2016, les femmes seraient deux fois plus nombreuses que les hommes dans ces nouvelles thérapies énergétiques.

st, ats