En difficulté, le service de la communication sera remanié

lp, ats

9.11.2021 - 08:48

La Ville de La Chaux-de-Fonds connaît toujours de grandes difficultés avec son service de la communication. Elle met sur la touche le chef de ce dernier suite à un audit «organisationnel» et cherche un nouveau titulaire.

lp, ats

9.11.2021 - 08:48

Le conseiller communal de La Chaux-de-Fonds Théo Huguenin-Elie veut ramener de la sérénité en mettant sur la touche le chef du service de la communication de la Métropole horlogère.
ATS

La procédure engagée par le Conseil communal a conclu «à la nécessité de remanier les forces», selon un communiqué publié mardi. Le dénouement s'inscrit dans le cadre de la volonté des autorités «de dynamiser et de redéployer la communication et la promotion de la Ville en sollicitant aussi davantage les acteurs locaux».

La réorganisation «majeure» s'impose donc. La charge de travail assumée ces dernières années par le service de la communication, qui a encore lancé en septembre le mensuel Le Tourbillon et orchestré une 10e Biennale du patrimoine horloger (BPH) «très réussie», par ailleurs, a considérablement augmenté, estime le Conseil communal.

Simultanément, l'effectif du service s'est réduit depuis sa création en 2014. Le phénomène, conjugué aux nouvelles prestations déployées, a été «coûteux en stress, tensions et absences, aggravés par des problématiques personnelles». Un travail d'équipe avec une spécialiste puis un appui au chef n'ont pas ramené la sérénité.

Trop de souffrance

«La nouvelle équipe, dotée d'un-e nouveau-elle chef-fe, après mise au concours, sera soulagée d'une partie de ses missions actuelles», relève encore la Ville. «Il y a trop de souffrance pour les collaborateurs et pour leur chef», a précisé dans Arcinfo le conseiller communal Théo Huguenin-Elie, en charge du dossier.

«Malgré toutes nos démarches, le service ne rebondit pas, son chef n’arrive pas à instiller un climat apaisé», ajoute Théo Huguenin-Elie dans l'interview accordée au quotidien neuchâtelois. «Après plus d’un an et demi de dysfonctionnements, il est impossible de continuer ainsi.»

Quant à l'ancien chef du service de la communication, il déploiera désormais ses compétences dans un poste à temps partiel de délégué à la stratégie promotionnelle et événementielle de la Ville. La mesure s'inscrit dans une «optique de désenchevêtrement», lit-on encore dans le communiqué.

lp, ats