Arrêts maladie

Les EMS et les soins à domicile de Fribourg sont sur les dents

lp, ats

13.1.2022 - 14:43

À l'instar d'autres employeurs, les EMS ainsi que les services d’aide et de soins à domicile du canton de Fribourg souffrent de la propagation du variant Omicron. Plus d'une centaine de collaborateurs sont en arrêt maladie, à cause du Covid-19 pour l'essentiel.

Au total, 111 personnes, dont 86 soignants, se trouvent en arrêt maladie, en lien avec le Covid-19 ou d'autres raisons ou en quarantaine. (image d'illustration)
Au total, 111 personnes, dont 86 soignants, se trouvent en arrêt maladie, en lien avec le Covid-19 ou d'autres raisons ou en quarantaine. (image d'illustration)
KEYSTONE

lp, ats

13.1.2022 - 14:43

Au total, 111 personnes, dont 86 soignants, se trouvent en arrêt maladie, en lien avec le Covid-19 ou d'autres raisons ou en quarantaine. Parmi les résidents d'EMS, ce sont 17 personnes qui sont touchées, a indiqué jeudi l'Etat de Fribourg, par la voix de la Direction de la santé et des affaires sociales (DSAS).

La situation «tendue» nécessite une réorganisation au sein des EMS concernés, avec l'instauration de plusieurs mesures pouvant mener à une dégradation temporaire des prestations. La collaboration entre acteurs du secteur a été toutefois renforcée pour répondre au mieux aux difficultés du moment.

Troisième dose bienvenue

Un échange de personnel a encore été instauré au niveau des districts. Sur le plan cantonal, en collaboration avec la Task Force sanitaire, des recommandations particulières, un appui à la gestion des flambées chez les résidents et/ou le personnel, un pool de renforts ont été organisés, précise le communiqué.

La vague Omicron se propage dans les Services d'aide et de soins à domicile et dans les EMS au sein du personnel et, dans une moindre mesure, auprès des résidents, a résumé la DSAS. Prioritaires pour la vaccination, ces derniers ont reçu, pour celles ceux qui le souhaitaient, la dose du booster en novembre.

L'injection d'une troisième dose permet de constater, en général, un état de santé stable (peu ou pas de symptômes) et des hospitalisations quasi inexistantes, relève le communiqué.

lp, ats