«Situation insupportable»

Les soins intensifs débordent à Zurich - appel à la vaccination

gf, ats

3.9.2021 - 11:28

gf, ats

3.9.2021 - 11:28

Les hôpitaux zurichois tirent la sonnette d'alarme face au remplissage rapide et élevé de leurs secteurs de soins intensifs. Ils appellent la population non vaccinée contre le Covid-19 à se faire inoculer, afin de ne pas perdre le contrôle de la situation.

Les soins intensifs des hôpitaux zurichois sont remplis à 90% et les patients qui sont traités sont bien plus jeunes que lors des vagues précédentes. Ces derniers risquent de graves séquelles à long terme. Neuf patients sur dix ne sont pas vaccinés (archives).
ATS

Les soins intensifs zurichois sont occupés à 90% dont un tiers de malades du Covid-19. Ces chiffres se rapprochent de la situation de l'hiver dernier bien plus tôt que prévu, indique vendredi la fédération des hôpitaux zurichois dans un communiqué. Or, neuf patients atteints du Covid-19 sur dix ne sont pas vaccinés.

«Se faire vacciner d'urgence»

Ces derniers appellent donc les personnes non vaccinées à «se faire vacciner d'urgence». «C'est la seule manière d'éviter des évolutions graves de la maladie et la surcharge du secteur de la santé», souligne Christian Schär, président de la fédération.

En comparaison avec vagues précédentes de la pandémie, les patients arrivant aux soins intensifs sont plus jeunes. Ils restent aussi plus longtemps (entre deux et quatre semaines) que les autres patients traités aux soins intensifs. En outre, de graves séquelles liées à la maladie sont à craindre.

«Situation insupportable»

La prise en charge dans les soins intensifs devient de plus en plus difficile en raison de la surcharge de travail de longue durée, liée à la pandémie et aux effectifs limités. De nombreux traitements de patients non atteints du coronavirus ont d'ores et déjà dû être reportés, ce qui peut impliquer une aggravation de l'état de santé pour certains d'entre eux, écrivent les hôpitaux zurichois.



Pour ces patients, pour les médecins et pour le personnel soignant, cette situation est «insupportable», écrit la fédération.

Visites seulement avec un certificat

Afin de garantir la sécurité des patients, l'accès des visiteurs va être limité dans plusieurs établissements zurichois aux personnes disposant d'un certificat Covid. De cette manière, seules les personnes vaccinées, guéries ou testées négatives pourront visiter leurs proches.

gf, ats