Télétravail: «Nous sommes dans une phase difficile»

De Julia Käser

16.12.2020

«La bière virtuelle après le travail, cela fonctionne plutôt mal», affirme Johann Weichbrodt, psychologue du travail.
«La bière virtuelle après le travail, cela fonctionne plutôt mal», affirme Johann Weichbrodt, psychologue du travail.
Keystone

De très nombreuses personnes ont repris le travail depuis chez elles. Selon un expert, avec le télétravail, les choses ne sont pas plus simples, surtout en hiver. Par ailleurs, plus cette situation dure, plus l’esprit d’équipe en pâtit.

Le Conseil fédéral le recommande alors que dans certains cantons, il est déjà redevenu obligatoire: le télétravail est de retour. Dans une interview accordée à «blue News», l’expert Johann Weichbrodt explique pourquoi le défi du télétravail est de plus en plus grand – et comment rendre le travail mobile plus facile.

Les jours se raccourcissent et le télétravail se prolonge: comment cela affecte-t-il les gens?

En réalité, nous nous trouvons actuellement dans une phase difficile pour ce qui est du télétravail. La tension psychologique augmente. Il y a diverses raisons à cela. D’une part, les mois les plus froids s’accompagnent d’épisodes dépressifs plus fréquents. D’autre part, contrairement à ce que l’on observait au printemps, il y a désormais un grand débat sur les mesures qui sont nécessaires et justes aujourd’hui. En fin de compte, nous ne savons pas combien de temps tout cela va encore durer et, par conséquent, jusque quand le télétravail sera en vigueur.

A propos
Johann Weichbrodt est psychologue organisationnel à la Haute école de psychologie appliquée de la FHNW et membre du groupe de recherche «Gestaltung flexibler Arbeit» consacré à la flexibilité du travail.
zVg

Johann Weichbrodt est psychologue organisationnel à la Haute école de psychologie appliquée de la FHNW et membre du groupe de recherche «Gestaltung flexibler Arbeit» consacré à la flexibilité du travail.

Diverses études donnent pourtant du crédit au télétravail…

C’est vrai. Cependant, la grande majorité des enquêtes ont été menées au printemps ou cet été. Le point de vue vis-à-vis du télétravail était alors plus positif. Au printemps, c’était aussi une sorte d’expérience. L’idée centrale était de traverser cette crise aussi bien et aussi vite que possible. Durant l’été, lorsque la situation s’était améliorée entretemps, le télétravail était alors une démarche en grande partie volontaire – ce qui augmente la satisfaction.

Mais aujourd’hui, beaucoup de gens sont de nouveau contraints de travailler depuis chez eux. En quoi cela change-t-il la relation avec les collègues de travail?

La cohésion d’équipe souffre de plus en plus. L’échange informel, en particulier, est beaucoup plus difficile à instaurer en ligne. La bière virtuelle après le travail, cela fonctionne plutôt mal. Nous sommes réticents à bavarder ou à prendre du bon temps de manière planifiée. Une possibilité consiste à mettre en place un temps informel au début d’une réunion. On peut par exemple demander au groupe qui a quelque chose à raconter. Bien entendu, tout cela ne doit pas durer trop longtemps pour ne pas nuire à l’efficacité du travail.

L’efficacité est importante, mais n’y a-t-il pas des gens qui en font trop?

Bien sûr que si. Les gens sont tentés de travailler trop. Déjà avant la pandémie, on constatait qu’en moyenne, les gens qui travaillaient de manière plus mobile faisaient plus d’heures. Beaucoup d’entre nous sommes habitués à nous en tenir aux limites imposées de l’extérieur. Par exemple, les pauses du midi en équipe sont souvent prises à 12 heures et on commence à travailler dès que l’on arrive au bureau.

Ces limites s’évaporent avec le télétravail – que peut-on faire pour éviter de trop travailler?

Se fixer des limites, même si c’est tout sauf facile. Ceci est lié aux compétences générales en matière d’autogestion. Surtout lorsque l’on vit seul, le quotidien comporte peu de structure imposée de l’extérieur – avec une famille, cela a tendance à être plus facile. Aussi difficile que cela puisse sembler, une certaine ritualisation aide.

Que puis-je faire concrètement pour télétravailler plus facilement?

Sortir au grand air malgré le froid, manger sainement, etc. Il s’agit d’établir une routine saine. Il faut se poser cette question: qu’est-ce que je veux faire chaque jour qui me fait du bien, même si cela m’oblige à faire un petit effort? Il peut s’agir de pauses régulières ou d’heures fixes pour commencer. Et parfois, le contraire de la routine peut aider. Essayez de travailler à un autre endroit chez vous, voire debout.

Vous l’avez dit, les mesures de lutte contre le coronavirus sont beaucoup plus contestées qu’au printemps. Que faire en cas de conflit avec les collègues?

Les sujets délicats ne doivent jamais être abordés par écrit. Si on est énervé, il est conseillé de prendre une grande respiration et d’expliquer la chose en visio, où l’on peut aussi se regarder dans les yeux. Comme toujours, il faut se demander quel est exactement le problème et bien réfléchir à la situation. La conversation consiste à faire valoir son point de vue, mais aussi à écouter.

La situation actuelle représente-t-elle un plus grand défi pour les supérieurs?

Bien entendu, ils sont responsables des employés. Mais selon moi, le travail mobile ne fonctionne que si la responsabilité est également assumée par chacun ainsi qu’au sein de l’équipe.

Retour à la page d'accueil