Coronavirus

Twitter bloque le compte d'un conseiller national UDC

ot, ats

12.12.2020 - 18:22

Le conseiller national Erich Hess (UDC/BE) a appelé les Suisses à ne pas respecter les règles promulguées par le Conseil fédéral pour lutter contre la pandémie dans une vidéo publiée sur Twitter. La plateforme l'a supprimée et a bloqué le compte du politicien.

Le conseiller national UDC bernois a publié une vidéo sur Twitter pour inciter les Suisses à ne pas respecter les règles édictées par le Conseil fédéral pour lutter contre la propagation du coronavirus. La plateforme a supprimé la vidéo et suspendu temporairement le compte du politicien.
ATS

Dans la vidéo, Erich Hess critique les restrictions que le Conseil fédéral a posées à la liberté de réunion. «Débarrassons-nous de cela ensemble», a déclaré le politicien de 39 ans dans la vidéo, également visible sur Facebook.

Le conseiller national élu en 2015 a suggéré que les personnes qui souhaitent se réunir en privé dans des groupes de plus de dix personnes devraient annoncer officiellement créer une communauté religieuse, vu que pour les événements religieux la limite est fixée à 50 personnes. L'UDC bernois a également fourni le formulaire ad hoc.

Twitter a déclaré que le tweet de Erich Hess violait les règles de la plateforme avant de supprimer la vidéo. Celle-ci avait créé l'indignation sur le réseau social et plusieurs personnes s'en sont plaintes.

«Très immoral» et «probablement aussi illégal» a commenté le conseiller national Beat Flach (PVL/AG). Une «idée unique pour propager le virus», a écrit la conseillère national Marianne Binder (PDC/AG).

La police cantonale de Berne a enquêté sur la vidéo, a-t-elle indiqué. Le conseiller national UDC a réagi et annoncé sur Facebook samedi qu'il y avait eu des «malentendus» liés à cette vidéo. Il voulait montrer à quel point les règlements du Conseil fédéral sont «absurdes», selon lui.

Le ministre de la santé, Alain Berset, s'était déjà inquiété vendredi des personnes qui tentent de contourner les mesures contre le coronavirus par des astuces. «A partir du moment où vous commencerez à jouer avec les mesures, nous ne pourrons plus faire face à la situation», a-t-il déclaré.

Lorsque les gens ne respectent plus les règles, tout le monde est en danger. «Ce qui vient ensuite? Je ne sais plus vraiment.»

Retour à la page d'accueil

ot, ats