Afghanistan

Un porte-avions pour protéger le retrait américain d'Afghanistan

ATS

24.4.2021 - 01:52

La mission de l'USS Eisenhower a été prolongée pour protéger le retrait des soldats américains d'Afghanistan (archives).
ATS

Le chef du Pentagone Lloyd Austin a envoyé deux bombardiers B-52 supplémentaires dans le golfe Persique pour protéger le retrait des forces de la coalition internationale d'Afghanistan. Il a également prolongé la mission dans la région du porte-avions USS Eisenhower.

ATS

24.4.2021 - 01:52

Le ministre américain de la défense «a approuvé quelques mesures additionnelles aujourd'hui», a indiqué vendredi le porte-parole du Pentagone, John Kirby au cours d'un point de presse. L'USS Eisenhower restera dans la région du golfe Persique «pendant un certain temps», tandis que les deux B-52 y «sont arrivés», a-t-il ajouté.

Les bombardiers lourds dits «Stratofortress», qui peuvent transporter des armes nucléaires, sont habituellement basés au Qatar, où l'armée américaine dispose d'une importante base.

D'autres renforts pas exclus

Le porte-parole n'a pas exclu que d'autres renforts puissent être envoyés pour participer à l'énorme opération logistique que représente le retrait de quelque 2500 soldats américains, ainsi que de plus de 16'000 sous-traitants civils et leur équipement. S'y ajoutent quelque 7000 soldats de l'OTAN, qui dépendent largement de l'armée américaine pour les transports de troupes et de matériel.

«Il est raisonnable de penser qu'il pourrait y avoir des mesures supplémentaires temporaires de protection des forces», a-t-il ajouté. Si les véhicules blindés les plus sophistiqués seront évacués par voie aérienne, d'autres seront donnés à l'armée afghane, a-t-il poursuivi.

ATS