Un proche conseiller de Biden testé positif au Covid-19

ATS

18.12.2020 - 03:27

Cedric Richmond avait participé mardi à la réunion de campagne de Joe Biden à Atlanta (archives).
ATS

Un proche conseiller de Joe Biden a été testé positif au Covid-19 et va se mettre en quarantaine, a annoncé jeudi une porte-parole du président élu américain. Elle a assuré que ce dernier n'était pas considéré comme un cas contact.

Cedric Richmond, nommé haut conseiller de la Maison-Blanche, a fait mercredi, après avoir développé les premiers symptômes, un test rapide qui est revenu positif. Un second test jeudi a confirmé le diagnostic, a expliqué la porte-parole. Joe Biden a également fait un test Covid jeudi, qui s'est révélé négatif, a-t-elle ajouté.

Le conseiller avait participé mardi à la réunion de campagne de M. Biden à Atlanta, en Géorgie, mais «n'a pas eu de contact rapproché» avec lui, selon la porte-parole. Il n'avait pas voyagé avec le président élu et ses contacts avec lui avaient eu lieu «en plein air, avec un masque et ont duré moins de 15 minutes», a-t-elle dit.

Cedric Richmond, 47 ans, va observer quatorze jours de quarantaine et devra subir deux tests négatifs pour pouvoir reprendre ses fonctions. Deux personnes l'ayant accompagné en voiture pour son déplacement en Géorgie se sont aussi mises en quarantaine.

Nouveau bilan très lourd

Âgé de 78 ans, Joe Biden multiplie les mesures de sécurité sanitaires depuis le début de la pandémie. Il limite ses déplacements au strict minimum, porte un masque – voire deux superposés – en public et se fait tester régulièrement. Il a assuré qu'il était prêt à se faire vacciner «en public» dès qu'il le pourrait.

Plusieurs dizaines de collaborateurs et de proches du président sortant Donald Trump et d'employés de la Maison-Blanche ont été contaminés par le virus, qui a fait plus de 310'000 morts aux Etats-Unis.

Jeudi, les Etats-Unis ont de nouveau enregistré un bilan très lourd avec plus de 3200 morts et presque 250'000 nouveaux cas de coronavirus en un jour, selon l'université Johns-Hopkins. Sur les 15 derniers jours, la barre des 200'000 cas quotidiens a été dépassée 12 fois. C'est la quatrième fois en 10 jours que les Etats-Unis franchissent la barre des 3000 morts quotidiens.

Les responsables sanitaires américains redoutaient cette flambée à la suite de la grande fête familiale de Thanksgiving, le 26 novembre, quand des millions d'Américains ont voyagé pour rejoindre leurs proches. Les experts estiment que la situation pourraient encore empirer à l'occasion des fêtes de fin d'année.

L'immense campagne de vaccination qui a été lancée lundi aux Etats-Unis, avec les premières injections du remède de Pfizer/BioNTech, ne permettra pas d'endiguer la poussée actuelle, ont-ils prévenu, car il faudra plusieurs mois avant qu'une partie suffisamment importante de la population soit immunisée.

Retour à la page d'accueil

ATS