La fermeture à 19h? Non merci!

Valérie Passello

9.12.2020

Les internautes se mobilisent afin de s'élever contre la mesure annoncée par le Conseil fédéral visant à instaurer une fermeture des restaurants à 19h. Une pétition en ligne a déjà récolté plus de 47'000 signatures 

Aufraeumarbeiten in der "Ex Bar", aufgenommen am Freitag, 4. Dezember 2020, in Davos. Die Buendner Regierung hat heute einen Lockdown wegen des Coronavirus beschlossen. Unter anderem muessen Restaurants bis 17. Dezember schliessen. (KEYSTONE/Gian Ehrenzeller)
Pour les instigateurs de la pétition, les restaurants -fermés depuis le 4 novembre- ne sont pas des lieux de propagation du coronavirus
Keystone

"Le Conseil fédéral s’apprête à obliger les restaurants à fermer à 19h. Les établissements sont fermés depuis le 4 novembre 2020 et le COVID progresse quand même…. Les restaurants ne sont donc pas un lieu de contamination!!!" argumentent les pétitionnaires.

Réagissant à l'annonce du Conseil fédéral de mardi, une pétition en ligne a été lancée. En cause: la possibilité d'une fermeture des  restaurants à 19h dans l'ensemble de la Suisse, mesure actuellement en consultation. 

Des signatures à la pelle

Pour les instigateurs de la pétition, cette décision n'est ni plus ni moins qu'une "pure aberration". Et le grand public semble du même avis, puisque, à l'heure où nous écrivons, la pétition a dépassé les 47'000 paraphes.

Sur sa page facebook, l'association vaudoise des cafetiers restaurateurs et hôteliers Gastro Vaud réagit de manière véhémente, évoquant "ras-le-bol, lassitude et rage", face à la fermeture à 19h. 

Sur facebook, Gastro Vaud s'insurge en apprenant les mesures envisagées par le Conseil fédéral
Gastrovaud/facebook

Gastro Fribourg se montre tout aussi dépitée sur le même réseau social: "On marche sur la tête! Le Conseil fédéral a-t-il juste du mépris pour les restaurants, les artisans et tous ceux qui se trouvent dans des situations de plus en plus intenables depuis trop longtemps maintenant? (...) Nous n’en pouvons plus!"

Pourquoi pas une fermeture à 21h00? 

Au restaurant le Grütli, à l'Isle (VD), la patronne Marie Monod se dit "choquée" des dernières annonces du Conseil fédéral: "La semaine dernière, on nous assurait que la Confédération n'allait pas reprendre la main. Nous avons investi de l'argent et du temps pour préparer la réouverture, tester des recettes et élaborer une nouvelle carte. La fermeture à 19h pourrait compromettre tous nos efforts." 

L'établissement est parvenu à vivoter depuis le 5 novembre, en mettant en place un service de menus à l'emporter, réalisant ainsi environ 15% de ses revenus normaux. 

Alors que, comme dans beaucoup d'autres restaurants, le chiffre d'affaires est réalisé en soirée à hauteur de 60% à 70%, fermer à 19h représenterait une nouvelle menace. "En général, les gens réservent pour cette heure-là! À la limite, une fermeture à 21h pourrait être un compromis acceptable. Ce ne serait pas génial, mais ce ne serait pas la fin du monde non plus", considère Marie Monod.

La pétition sera adressée au Conseil fédéral demain jeudi 10 décembre. Le gouvernement prendra une décision définitive sur les nouvelles mesures évoquées, dont la fermeture des restaurants à 19h, lors de sa séance de vendredi, après consultation auprès des cantons.

Retour à la page d'accueil