Pris sur le fait

Vaud: La police interrompt deux fêtes privées  

nt, ats

7.12.2020 - 16:25

Les services de police sont intervenus dimanche à Clarens et à Montpreveyres (VD) pour mettre fin à deux fêtes privées, organisées sans le moindre respect des directives liées au Covid-19. 

[Editor's note: photo mise-en-scene] A patrol of the cantonal police of Vaud inside their police car, photographed in Cugy, in the Canton of Vaud, Switzerland, on November 3, 2015. (KEYSTONE/Laurent Gillieront)

[Editor's note: photo mise-en-scene] Une patrouille de policier (gendarme) du corps de gendarmerie de la Police cantonale vaudoise photographies a l'interieur d'une voiture de police lors d'une patrouille dans un garage ce mardi 3 novembre 2015 a Cugy, Vaud. (KEYSTONE/Laurent Gillieron)
Les fêtes privées réunissaient une septantaine de personnes à Clarens et une vingtaine à Montpreveyres
Keystone

Les policiers de Sécurité Riviera sont intervenus spontanément dimanche au petit matin dans un appartement de Clarens. Pas moins de septante personnes se trouvaient dans cette habitation, écrit la police cantonale lundi dans un communiqué.

Au même moment, les gendarmes vaudois ont découvert qu’une vingtaine de personnes participaient à une fête privée organisée dans une villa, à Montpreveyres. Ces logements ont tous deux été loués via une plateforme de location active sur Internet.

Amende salée en perspective

Dans les deux cas, les policiers ont constaté que les directives liées au Covid-19 n’étaient pas respectées et ont interrompu ces fêtes. Les organisateurs et une partie des participants ont été identifiés et seront dénoncés à la préfecture.

Selon les recommandations de la Conférence des Procureurs de Suisse, une amende de 500 francs peut être infligée à l’organisateur d’une manifestation privée de plus de 5 personnes et de 2000 francs pour celui d’une manifestation de plus de 50 personnes.

Durant le week-end écoulé, 29 dénonciations pour infractions à la Loi sur les épidémies ont été dressées dans le canton. Les forces de l'ordre rappellent que les directives liées au Covid-19 limitent actuellement à cinq personnes les manifestations publiques ou privées.

Retour à la page d'accueil

nt, ats