Environnement

Vers une extension du Parc naturel Chasseral

ATS

1.9.2020 - 15:50

Le parc naturel régional Chasseral et son emblématique sommet éponyme pourrait s'étendre bientôt sur une surface accrue de 20% (archives).
Source: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Le Parc naturel régional Chasseral met en consultation son projet de charte pour la période couvrant 2022 à 2031. L'association pourrait passer de 21 à 25 communes, avec un territoire agrandi d'un cinquième, notamment avec la commune de Val-de-Ruz (NE).

La consultation, qui court jusqu'au 30 septembre, intervient auprès des communes, des organisations partenaires et des membres, a indiqué mardi l'association sise à St-Imier (BE). Après une première reconnaissance fédérale délivrée pour 2012-2021, le parc naturel doit solliciter le renouvellement du label fédéral pour dix ans.

La charte contient les grands axes de travail, les champs d’action et le positionnement du parc par rapport aux autres acteurs et institutions régionaux, en lien direct avec une analyse de la situation régionale actuelle et des enjeux à venir. Elle ne décrit en revanche pas de projets concrets.

Expansion territoriale

Ceux-ci figurent dans la convention-programme (projets 2020-2024) et les rapports d’activité. Les orientations futures s’appuient notamment sur un travail d’évaluation menée par l’Université de Berne. Les résultats positifs de l'étude soulignent l’apport global du parc à la région par rapport aux intentions initiales.

Les 21 communes actuelles devraient être rejointes par quatre nouvelles (Evilard-Macolin, Douanne-Daucher, zones forestières de la Ville de Neuchâtel et extension à toute la commune de Val-de-Ruz). En cas de feu vert des législatifs, le parc pourrait compter jusqu’à 25 communes et occuper 494 km2, soit 100 de plus que maintenant.

Retour à la page d'accueil

ATS