Congrès du PSVR

VS: Mathias Reynard candidat au gouvernement

ATS

3.10.2020 - 17:33

Le socialiste Mathias Reynard à Isérables, où il a été désigné samedi candidat au Conseil d'Etat valaisan.
Source: KEYSTONE/CYRIL ZINGARO

Le parti socialiste du Valais romand (PSVR) a sans surprise validé la candidature de Mathias Reynard pour l'élection au Conseil d'Etat valaisan en 2021. Les quelque 120 membres réunis samedi dans le village d'Isérables ont désigné leur leader à l'unanimité.

Mathias Reynard, 33 ans, convoite le siège d'Esther Waeber-Kalbermatten qui se retire après trois législatures. «J'ai bien réfléchi, discuté avec des femmes et des hommes du parti avant de décider de me lancer dans la course. C'est un choix du coeur , pour revenir au plus près des Valaisannes et des Valaisans», a déclaré le conseiller national.

Le candidat sait que «l'opération sera compliquée», mais il se dit «prêt à prendre tous les coups, sans broncher, sans les rendre, avec le sourire» si le parti se mobilise fortement et consolide ses positions, notamment au Grand Conseil. «J'ai envie de mettre mon énergie, mon réseau et mes valeurs au service de la collectivité et de défendre un Valais ouvert, loin de la politique des petits copains, un Valais qui rayonne à la ronde», a-t-il poursuivi lors de son discours fortement applaudi par les militants.

«Une chance pour le Valais»

La candidature de Mathias Reynard est soutenue par le PSVR et son homologue haut-valaisan. Ensemble et «d'une seule voix», le parti compte aller chercher un des trois sièges occupés aujourd'hui par le PDC.

«La candidature exceptionnelle de Mathias Reynard est une chance pour le Valais», a lancé la présidente du PSVR Barbara Lanthemann. «Féministe, humaniste, socialiste c'est ce qu'il est, et ce qu'il restera», a-t-elle souligné, prédisant pour 2021 un «printemps valaisan».

«Mon coeur et mes tripes»

Mathias Reynard est très populaire en Valais où il est capable de récolter des voix hors des rangs de son parti. En 2011, à 24 ans, il est élu au Conseil national et prononce le discours d'ouverture en tant que benjamin de la Chambre.

En 2019, le Saviésan se lance dans la course au Conseil des Etats. Il échouera derrière Marianne Maret, engrangeant toutefois 16'802 voix de plus que la démocrate-chrétienne dans le Valais romand.

En juin 2020, Mathias Reynard renonce à briguer la tête du parti socialiste suisse pour se lancer dans la course au Conseil d'Etat. «Mon coeur et mes tripes sont ici. J'ai envie de redonner à mon canton et à ses habitants ce qu'ils m'ont offert jusqu'à maintenant», lançait-il alors.

Le soutien de Christian Levrat

Le président du parti socialiste suisse Christian Levrat avait fait le déplacement samedi à Isérables pour apporter son soutien aux militants valaisans, et plus particulièrement à Mathias Reynard. Dans un discours teinté d'humour, il a raconté comment il avait tenté de dissuader le Saviésan de se porter candidat à l'exécutif valaisan plutôt qu'au PS Suisse. «De discussions en discussions, il a réussi à ce que moi aussi je sois candidat au Conseil d'Etat, chez moi à Fribourg».

Pour le président du PS Suisse, «le Valais doit ressembler à ce qu'il est». Le PDC valaisan, avec 35% des voix engrangés lors des dernières élections fédérales, «ne peut pas revendiquer à lui tout seul une majorité et parler au nom de tous les Valaisans», a-t-il estimé. Christian Levrat assistait là à sa dernière assemblée avant celle du 17 octobre qui décidera de sa succession à la tête du parti national.

En mars 2021

Le premier tour de l'élection au Conseil d'Etat aura lieu le 7 mars 2021. Le PDC du Valais romand lance dans la course le sortant Christophe Darbellay et Serge Gaudin. Le candidat haut-valaisan sera désigné officiellement en novembre, mais la candidature de Roberto Schmidt, élu au gouvernement en 2017, ne fera pas un pli.

Le PLR a adoubé Frédéric Favre qui compte bien conserver le siège sur lequel il s'est assis en 2017. L'UDC devrait lancer le conseiller national Franz Ruppen.

Quant aux Verts, ils devraient être les seuls à présenter une ou plusieurs candidatures féminines. Leur assemblée se tiendra le 23 novembre.

Retour à la page d'accueil

ATS