Locarno Pro propose l’histoire du cinéma en ligne

Locarno Film Festival

10.6.2020 - 14:46

Voici Heritage Online, le projet lancé pour l’édition Locarno 2020.
Locarno Film Festival

Imaginez… L’histoire du cinéma disponible sur vos écrans… Ouvrir une des innombrables plateformes de VOD et y découvrir les films qui ont fait l’histoire du septième art, aux côtés de la dernière saison de Stranger Things ou du dernier film de Martin Scorsese… Voici Heritage Online, le projet lancé pour l’édition Locarno 2020 par l’emblème du Locarno Film Festival consacré aux professionnels de l’industrie et dont le but sera précisément de proposer en ligne le patrimoine du cinéma.

Retour à la page spéciale Locarno Film Festival

Selon la légende, le cinéma a vu le jour à Paris le 28 décembre 1895, lorsque les frères Lumière organisèrent la première projection payante. Depuis, en 125 ans d’histoire, des centaines de milliers de films ont été tournés, et certains ont écrit des pages marquantes du septième art, des chefs-d’œuvre (ou non) qui constituent son patrimoine. Pourquoi ne serait-il donc pas possible de profiter de ces films en ligne par le biais des plateformes de vidéo à la demande?

Voici Heritage Online

Le tout est orchestré, et continuera de l’être, par Locarno Pro, le bras opérationnel du Locarno Film Festival dédié au monde de l’industrie cinématographique. Celui-ci a décidé, à l’occasion de Locarno 2020 - For the Future of Films, l’édition spéciale du Festival en cette année de confinement, de lancer une plateforme qui serait en mesure d’ouvrir les portes de la vidéo à la demande aux films qui ont marqué l’histoire du cinéma.

Comment? En créant un lieu (en l’occurrence, la plateforme Heritage Online qui sera lancée début juillet) dans lequel les ayants droit des œuvres pourront proposer leur catalogue à Netflix, Prime Video, Apple TV, etc. «Vous souhaitez offrir Citizen Kane d’Orson Welles à votre public? Le voici!»

Des géants à Locarno

Depuis 1946, une partie de ce patrimoine est passée par le Locarno Film Festival, qui se trouve être jusqu’à preuve du contraire l’un des plus anciens au monde. C’est notamment le cas de quelques grands films du néoréalisme italien, comme Allemagne année zéro (Grand prix en 1948) et Rome, ville ouverte (à l’affiche en 1946) de Roberto Rossellini, ou encore Le Voleur de bicyclette, de Vittorio De Sica (en 1949).

Sans oublier des grands westerns de John Ford qui, en 1947, après avoir déjà tourné plus de 100 films, présenta à Locarno La Poursuite infernale, suivi de Planqué malgré lui en 1950 (Premier prix du jury international des journalistes). Et que dire du Prix de la meilleure réalisation de 1959, Le Baiser du tueur, le deuxième long-métrage d’un jeune cinéaste de 31 ans que l’on allait retrouver plus tard aux commandes de 2001, l’Odyssée de l’espace, Orange mécanique ou Full Metal Jacket: Stanley Kubrick.

Des cinémathèques au public en passant par Locarno

Heritage Online ne sera donc pas une plateforme ouverte au public, mais ce dernier sera pourtant bien son objectif. En d’autres termes, le but sera d’inciter l’industrie à proposer ces chefs-d’œuvre, désormais souvent invisibles et un peu oubliés, dans le salon des amoureux du cinéma.

Comment? En faisant l’intermédiaire entre ceux qui possèdent les films (cinémathèques, fondations, archives, etc.) et ceux qui détiennent les plateformes pour les diffuser. En un clic.

À ne pas manquer:

Retour à la page d'accueil