7 conseils pour réduire le rayonnement de votre téléphone portable

Jürg Studerus

29.7.2020 - 00:00

Les effets du rayonnement électromagnétique des téléphones portables et d’autres appareils sur le corps humain font l’objet d’un large débat. Nous vous montrons comment vous en protéger à titre préventif.
Photo: AdobeStock

Près de la moitié de la population suisse considère les antennes de communication mobile comme dangereuses. Or 90% du rayonnement absorbé par les Suisses sont émis par leur propre téléphone portable. Nous apportons ici des réponses au thème «Communication mobile et santé».

La question de savoir si le rayonnement électromagnétique est nocif ou pas pour la santé fait l’objet de vives discussions depuis des années. Avec le lancement de la 5G, le sujet revêt désormais un caractère explosif. Beaucoup d’études et de reportages médiatiques abordent la question, sans toutefois fournir des résultats sans équivoque.

Malgré l’inquiétude à propos des conséquences du rayonnement sur la santé, le téléphone portable occupe une place de plus en plus centrale dans la vie quotidienne. Plus de 90% des Suisses possèdent un smartphone et l’utilisent de plus en plus intensivement: aujourd’hui, nous recevons et envoyons en une semaine autant de données qu’en une année, plus précisément le volume de données envoyées et reçues pour toute l’année 2011.

Qu’est-ce que le rayonnement des téléphones portables exactement, quelle est l’intensité de rayonnement de quels appareils? Et quelle est la meilleure façon de vous protéger si vous avez des doutes? Nous avons pour vous des réponses et des conseils.

Mesurer le rayonnement du téléphone portable

L’être humain est exposé à différents rayonnements dans la vie quotidienne: solaire, terrestre, cosmique et celui des équipements techniques. Les téléphones portables envoient et reçoivent des données par rayonnement électromagnétique. La quantité de rayonnement absorbée par le corps humain est toutefois l’élément décisif.

Pour mesurer le rayonnement émis par les téléphones portables, le taux d’absorption spécifique, abrégé valeur TAS, a été introduite. La valeur indique combien d’énergie (en watts) par kilogramme de tissus corporels est absorbée par l’être humain.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a fixé une valeur limite du TAS de 2 watts par kilogramme. Le rayonnement maximum d’un appareil ne doit donc pas occasionner une absorption d’énergie supérieure à 2 watts d’énergie par kilogramme de poids corporel.

Les téléphones portables émettent intelligemment

Différents facteurs influencent le moment et l’intensité de rayonnement d’un téléphone portable. Lors de la transmission de données, les téléphones portables plus récents émettent un rayonnement bien inférieur à celui de leurs prédécesseurs. Si vous comparez cette évolution avec celle de la voiture, un décilitre d’essence suffirait aujourd’hui pour parcourir 100 km. De plus, les nouveaux appareils n’émettent que l’intensité nécessaire à un moment donné, en fonction du volume de données et de la réception. En conséquence, le rayonnement réel est le plus souvent très inférieur à la valeur limite.

La téléphonie audio et vidéo génère plus de données que les messages texte et ainsi plus de rayonnement. Mais la réception aussi est un élément crucial: plus le réseau est mauvais, plus l’appareil doit envoyer les données avec intensité, ce qui augmente le rayonnement.

C’est en particulier dans les zones reculées, par exemple en montagne, que le réseau est parfois faible. Si vous utilisez votre téléphone portable ici, vous vous exposez probablement à un rayonnement plus fort qu’en ville.
Photo: AdobeStock

Comment réduire le rayonnement du téléphone portable

De nombreuses études ont étudié les effets du rayonnement électromagnétique sur la santé et ne sont à ce jour parvenues à aucune conclusion probante. Néanmoins, mieux vaut prévenir que guérir. C’est pourquoi voici quelques conseils pour réduire le rayonnement.

1. Préférer les nouveaux téléphones portables aux appareils GSM/2G

Contrairement aux nouveaux téléphones portables, l’intensité du rayonnement des appareils GSM ou 2G plus anciens est indépendante du volume de données. Passez donc au plus vite à un modèle récent.

2. Téléphoner avec la fonction mains libres

Plus le téléphone est proche de votre corps, plus l’exposition au rayonnement est élevée. Il est donc conseillé d’utiliser un casque ou des écouteurs pour les appels prolongés. Les immissions deviennent ainsi 100 fois plus faibles.

3. Téléphoner de préférence dans des lieux où la réception est bonne

Peut-être avez-vous déjà remarqué que votre batterie se vide plus rapidement lorsque le réseau est mauvais. Le téléphone portable fonctionne dans ce cas plus intensément pour assurer l’échange de données et émet donc un rayonnement plus fort. Par conséquent: plus la connexion à une antenne de communication mobile est bonne, plus votre smartphone émet un rayonnement faible.

Mais qu’en est-il des antennes de communication mobile mêmes? Elles transmettent des informations par le biais de champs électromagnétiques. Or il est prouvé qu’en moyenne, 90% du rayonnement absorbé par les Suisses sont émis par leur propre téléphone portable. Le rayonnement émis par les antennes de communication mobile ne représente donc plus qu’une partie des 10% restants et est donc très faible.

En comparaison, les antennes de communication mobile émettent beaucoup moins que les smartphones.
Photo: Swisscom

4. Bannir le téléphone portable de la chambre

Que faites-vous le soir en dernier, au coucher, et en premier le matin au lever? Probablement jeter un coup d’œil à votre smartphone. Accordez-vous, au moins la nuit, une pause loin du reste du monde et laissez votre smartphone dans le salon.

5. Choisir le téléphone portable adéquat

La valeur TAS d’un nouvel téléphone portable figure dans les détails du produit. Si vous ne savez pas quel modèle choisir, ce critère peut peut-être vous aider à vous décider. Bien entendu, tous les appareils respectent la valeur limite TAS de 2 W/kg. Mais des différences notables existent toutefois parmi les différents modèles.

6. Eviter les bloqueurs de rayonnement inutiles

De jolis autocollants pour le smartphone promettent de protéger contre les rayonnements. Si dans le meilleur des cas ils ne servent à rien, ils peuvent, dans le pire des cas, faire écran aux ondes et, partant, augmenter la puissance d’émission de l’appareil. Ce qui revient donc à plus de rayonnement.

7. Bien téléphoner dans le train

Pour des appels téléphoniques de longue durée dans le train, il est recommandé de prendre place dans les voitures modernes équipées de répéteurs, qui captent les signaux faibles et les retransmettent de manière optimale à une puissance d’émission plus basse. Ainsi, votre smartphone n’a pas besoin d’émettre très fort et son rayonnement est donc moindre.

Mieux vaut prévenir que guérir

En tant que plus grand opérateur de téléphonie mobile de Suisse, Swisscom examine en profondeur les effets potentiels de la téléphonie mobile sur la santé. Elle soutient la recherche sur le sujet et y participe, fournit un travail d’information et de prévention et, bien entendu, respecte toutes les valeurs limites. Vous trouverez plus d’informations sur le sujet ici.

À propos du Blog durabilité

Vous trouverez ici les conseils des collaborateurs et des spécialistes de Swisscom en matière de développement durable et d’utilisation des nouveaux médias. De même, nous y présentons des entreprises et des technologies qui offrent des solutions répondant aux défis sociaux et écologiques de notre temps. Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter pour rester informé. Le portail Bluewin est une unité d’entreprise de Swisscom (Suisse) SA.

Jürg Studerus est Senior Communications Manager au sein de l’équipe Corporate Responsibility de Swisscom.
Photo: Swisscom
Retour à la page d'accueil