Les enfants qui consomment trop de sucre ont plus de risques de souffrir de troubles cognitifs et d'obésité

Covermedia

10.6.2021 - 13:39

Pour la première fois, une étude a établi un lien entre consommation de sucre et troubles cognitifs. Les chercheurs estiment que la mémoire peut également être affectée par la consommation massive de saccharose.

Les enfants qui consomment trop de sucre ont plus de risques de souffrir de troubles cognitifs et d'obésité

Covermedia

10.6.2021 - 13:39

Selon une nouvelle étude, les enfants qui consomment trop de sucre risquent davantage de souffrir de troubles cognitifs et d'obésité.

Des chercheurs de l'université technologique du Queensland ont découvert que les enfants qui consomment trop de sucre sont plus susceptibles d'être en surpoids et de manifester des crises d'hyperactivité et des troubles cognitifs plus tard dans leur vie.

L'étude, menée sur des souris, a révélé que la consommation de sucre sur une période de 12 semaines « augmente considérablement » la prise de poids et provoque une stimulation « anormale et excessive » du système nerveux. Elle a également un impact négatif sur la mémoire, qui est l'un des symptômes des troubles de l'attention et de l'hyperactivité.

Plus de 100g de sucre par jour !

Pendant l'étude, des souris ont reçu des doses quotidiennes de saccharose, et les chercheurs ont constaté qu'elles souffraient d'une prise de poids et d'autres problèmes de santé.

L'auteure principale, la professeure Selena Bartlett, a déclaré que de nombreux enfants et adolescents ont un régime alimentaire contenant plus de 100g de sucre par jour, soit quatre fois la limite de 25g recommandée par l'Organisation Mondiale de la Santé.

Essais sur l'homme

« Des essais sur l'homme devraient être réalisés, mais cela suggère un lien entre la surconsommation de sucre à long terme, qui commence dès le plus jeune âge et qui est plus fréquente dans le régime alimentaire occidental, et un risque accru de développer une hyperactivité persistante et des déficits neurocognitifs à l'âge adulte », a-t-elle expliqué, avant d'ajouter : « Nos résultats montrent pour la première fois que la consommation à long terme de saccharose entraîne une prise de poids importante et produit une hyperactivité persistante et des troubles de l'apprentissage. »

Selon elle, la suralimentation peut avoir un impact sur notre capacité de régulation, et « la consommation sans restriction d'aliments et de boissons riches en sucre dans le cadre du régime alimentaire occidental pourrait être liée à l'épidémie d'obésité croissante. »