Se reconnecter avec la nature peut aider à mieux gérer la pandémie

Covermedia

22.2.2021 - 12:37

Se reconnecter avec la nature peut aider à mieux gérer la pandémie
Getty Images/Westend61

Et si la solution pour se sortir du blues de la pandémie était tout simplement... la nature! C'est en tout cas la conclusion d'une étude américaine qui constate que les gens les mieux connectés à leur environnement naturel sont moins stressés par le confinement.

Si vous vous sentez stressé(e) par la pandémie en ce moment, une bouffée d'air frais pourrait faire toute la différence.

La recherche a depuis longtemps montré que le fait de se reconnecter avec la nature peut améliorer notre santé mentale, et une nouvelle étude a conclu que même pendant la crise sanitaire mondiale actuelle, le grand air est un stimulant extrêmement efficace.

«Penser au monde naturel de manière interconnectée et harmonieuse correspond à une amélioration de la santé psychologique, où que vous soyez», a déclaré l'auteur principal de l'étude, Brian W. Haas, professeur associé au programme des sciences du comportement et du cerveau de l'université de Géorgie.

L'équipe du professeur Haas a analysé des enquêtes menées aux États-Unis et au Japon pour comprendre comment les comportements face à la nature peuvent avoir un impact sur la santé psychologique.

Les participants ont été interrogés sur leur niveau de stress, sur la manière dont la pandémie de Covid-19 avait affecté leur santé et leurs finances, et sur leur relation avec le monde naturel.

Les experts ont constaté que si les gens se sentaient généralement plus stressés à cause de la pandémie, ceux qui étaient en phase avec la nature avaient mieux fait face.

«Nous avons constaté que les Américains qui croyaient que les humains sont, et devraient être, les maîtres du monde naturel, n'ont pas eu tendance à bien s'adapter pendant la pandémie. Pensez à vous éloigner un instant de Zoom, à faire une promenade et à écouter le gazouillis des oiseaux. Nous montrons de manière très convaincante, avec des données empiriques, que dans une période très difficile comme celle que nous traversons actuellement, il est important de faire ces choses pour maintenir sa santé psychologique», a expliqué le professeur Haas..

Les scientifiques espèrent que cette recherche encouragera les gens à revoir leur point de vue sur l'environnement et à prendre plus de temps pour apprécier le grand air.

L'étude a été publiée dans le journal médical Personality and Individual Differences.

Retour à la page d'accueil