Psychologie

Caresser un animal est bon pour le moral

Covermedia

4.12.2020

Source: Ramon Espelt/Westend61/Cover Ima

On s’en doutait, mais une étude publiée par l’University of South Australia démontre que les animaux domestiques ont joué un rôle réconfortant notable pendant les confinements dus à la pandémie de Covid-19. Le Dr Janette Young, qui a dirigé l’étude, insiste sur le rôle bénéfique du contact physique avec des animaux.

Une nouvelle étude publiée par des chercheurs de l’University of South Australia montre le rôle crucial que les animaux de compagnie ont joué cette année et pourquoi on a pu constater une augmentation mondiale de l'achat et de l'adoption de chiens et de chats.

La principale autrice de l’étude, Dr Janette Young, a déclaré que le contact physique était un sens qui était considéré comme allant de soi, et était peut-être même négligé, jusqu'à ce que la pandémie de Covid-19 contraigne les gens à s'isoler, et que les animaux de compagnie soient là pour leur apporter un contact physique et un réconfort pendant ces périodes de solitude. «Les animaux de compagnie semblent être particulièrement importants lorsque les gens sont socialement isolés ou exclus, car ils apportent du confort, de la compagnie et un sentiment d'estime de soi», a-t-elle déclaré.

Pour les personnes âgées

Le toucher, le contact physique, c’est essentiel pour la santé: «Le toucher est un sens peu étudié, mais des preuves indiquent qu'il est crucial pour la croissance, le développement et la santé, ainsi que pour réduire les niveaux de cortisol – l'hormone du stress – dans le corps. On pense également que le toucher peut être particulièrement important pour les personnes âgées, car les autres sens déclinent.»

L'équipe a interrogé 32 personnes et plus de 90 % d'entre elles ont déclaré que toucher leurs animaux de compagnie les réconfortait et les détendait. Elles ont donné des exemples de chiens et de chats, notamment, qu’elles pouvaient caresser lorsqu'elles se sentaient angoissées, tristes ou traumatisées.

«À l'ère de la Covid-19, de l'éloignement social, des confinement soudains et des bouleversements de la société, nos animaux domestiques sont peut-être les seuls êtres vivants que beaucoup de gens peuvent toucher et qui les réconfortent, a expliqué la chercheuse. Les humains ont un besoin inné de se connecter avec les autres, mais en l'absence de contact humain, les animaux de compagnie aident à combler ce vide.»

Janette Young a ajouté que les hôpitaux, les hospices et les centres de soins pour personnes âgées devraient encourager les liens entre les animaux et les résidents, et a déclaré: «Si davantage d'animaux de compagnie avaient vécu avec leurs propriétaires dans des centres de soins pour personnes âgées lorsque les restrictions Covid-19 ont été appliquées, cela aurait pu aider les gens de manière incommensurable.»

Retour à la page d'accueil