Chef pâtissier, le job de rêve des petits Japonais

Relax

4.1.2021 - 16:59

Les Japonais scolarisés à l'école élémentaire rêvent de devenir chefs pâtissiers, avant chanteurs ou YouTubeurs.
hanapon1002 / Getty Images

Quand je serai grand, j'aimerais devenir chanteur ! Nombreux sont les enfants qui ont rêvé un jour de faire vibrer un public en délire. Mais ça, c'était avant… Désormais les plus petits rêvent davantage de rouleau à pâtisserie et de pâte à sucre que de micro ou de guitare. Au Japon, les élèves des écoles élémentaires de tout le pays ont fait leur choix, ils seront chefs pâtissiers.

Comme chaque année, Gakken a mené une enquête auprès de 600 garçons et 600 filles scolarisés à l'école primaire pour connaître leur(s) emploi(s) rêvé(s). Alors qu'une nouvelle année débute, l'heure est au bilan, et force est de constater que les rêves des enfants ont considérablement évolué en matière de job. Exit les YouTubeurs et les e-sportifs, les petits Japonais et petites Japonaises ont exprimé leur volonté de devenir chefs pâtissiers (6,5%).

En deuxième position de ce classement général, on retrouve «officier de police» cité par 3,4% des écoliers, devant «joueur de football professionnel» (3,1%), et «YouTubeur» (3%) qui perd une place par rapport à l'année dernière mais demeure malgré tout quatrième de ce Top 20. Les plus jeunes ne rechignent pas non plus à s'occuper des enfants en bas âge en tant qu'enseignant notamment puisque ce métier arrive en cinquième position, à égalité avec «docteur» (2,8%). 

Fait intéressant à ne pas négliger, plus de 30% des enfants interrogés n'ont toujours pas de plan de carrière défini – ce qui est plutôt rassurant – ayant simplement répondu «Je ne sais pas» lorsqu'on leur a demandé ce qu'ils voulaient faire plus tard.

Des garçons footballeurs, des filles pâtissières

Ce classement général est complété par deux Tops distincts pour les filles et les garçons, qui montrent que certains stéréotypes ont la dent dure. Les petits Japonais rêvent avant tout de devenir footballeurs professionnels, devant officier de police, joueur de baseball professionnel, YouTuber ou autre streamer en ligne, ou encore conducteur de train. 

On ne retrouve aucun de ces emplois rêvés dans le classement consacré aux petites Japonaises. Ces dernières préfèrent largement s'imaginer en cheffe pâtissière, en enseignante à l'école maternelle ou en crèche, et en boulangère. Elles aimeraient également avoir un emploi lié au monde de la mode, ou encore devenir infirmière.

Nul doute que la pandémie mondiale, amorcée en 2020, devrait encore chambouler ce classement d'ici l'année prochaine.

Retour à la page d'accueil

Relax