La vitesse de frappe sur le clavier peut révéler les symptômes de Parkinson

CoverMedia

31.8.2018 - 16:02

Source: Covermedia

Une nouvelle étude a découvert que les symptômes de la maladie de Parkinson pourraient être indiqués par la vitesse de frappe sur le clavier de l’ordinateur. Comme le rapporte le New Scientist, cette méthode de détection pourrait permettre de ralentir la progression de la maladie.

Les chercheurs de l'Université Charles Sturt, en Australie, ont indiqué que les gens devraient faire attention au temps qui leur est nécessaire pour frapper à l'ordinateur, car une vitesse lente pourrait être la preuve de tremblements à la main - un symptôme qui affecte environ les trois quarts des personnes atteintes de la maladie de Parkinson et qui peut apparaître six ans avant son diagnostic.

Et quand ils ont comparé les vitesses de frappe entre les personnes avec et sans la maladie, ils ont été capables de diagnostiquer de manière précise la maladie de Parkinson dans 78 pour cent des cas. Afin de vérifier son hypothèse, l'équipe a analysé 76 personnes, dont 27 étaient faiblement atteintes de Parkinson et n'avaient donc pas besoin de médicaments, tandis que 15 autres avaient des tremblements aux mains- mais pas nécessairement Parkinson. Un programme a été installé sur tous les ordinateurs des participants afin de contrôler à quelle vitesse ils appuyaient sur les touches, avant que ne soit comparée la vitesse à la fréquence standard des tremblements aux mains d'une personne atteinte de Parkinson.

Ayant correctement identifié 78 pour cent des cas, l'auteur de l'étude Warwick Adams, lui-même atteint de Parkinson, a pensé que cette méthode pourrait être adoptée par les médecins et les personnes éventuellement malades afin de déterminer si elles ont la maladie.

«Le but est de développer un test largement disponible pour les médecins et le grand public», a-t-il confié au New Scientist. Si cela s’avère concluant, cela pourrait permettre de déceler des signes avant-coureurs à domicile et de recevoir plus rapidement de l’aide, afin de ralentir la progression de la maladie. Outre l’expérience de tremblements au repos, des précédentes recherches ont découvert d’autres symptômes de Parkinson, dont la micrographie (écriture à la main petite et non espacée), la perte de l’odorat, et des mouvements rigides ou lents.

10 conseils pour une vie plus saine

Retour à la page d'accueil

CoverMedia