L’argent de poche 2.0

Michael In Albon, blog durabilité

25.5.2018 - 14:42

Savoir gérer son propre argent fait partie des connaissances fondamentales de tout adulte en devenir et diminue à terme le risque d’endettement.
Keystone/Christof Schürpf

L’argent de poche de nos enfants se met aussi à l’heure du numérique. Les applis de gestion de l’argent de poche remplaceront-elles bientôt la tirelire? Nous avons mené l’enquête.

Chaque semaine, près de 12 millions de francs changent de main dans les foyers suisses lorsque les enfants touchent leur argent de poche. Si les montants en jeu sont faibles (en moyenne un franc par année scolaire, soit quatre francs en quatrième année par exemple), la génération smartphone a très vite trouvé une manière d’optimiser ces transactions. En optant pour la distribution de l’argent de poche au moyen d’une appli au lieu de pièces, fini la sempiternelle chasse à la monnaie. Les parents disposent en plus d’une vue d’ensemble de la manière dont leurs enfants dépensent cet argent.

Principes des applis d’argent de poche

Si une catégorie d’applis se contente de montrer comment, quand et à quel enfant l’argent de poche est distribué (à l’instar de l’appli PocketMoney, disponible en anglais uniquement), d’autres détaillent l’ensemble du processus. En combinant compte de carte de crédit et appli spécialisée, les mineurs gèrent leur budget en toute autonomie. Ils réalisent toutes leurs transactions depuis leur téléphone portable via les applis de paiement mobile Apple™ ou Twint™. Toutefois, si acheter une barre chocolatée au kiosque ne devrait pas poser de problème, payer son pain d’épices au marché de Noël est plus délicat sans argent liquide.

Avantages des applis d’argent de poche

Cette première catégorie d’applis peut se révéler fascinante à l’usage: en tant que parents, elles nous permettent de conserver une vue d’ensemble de l’argent passant du porte-monnaie à la tirelire. Parents et enfants consultent du premier coup d’œil le solde, les entrées et les sorties du compte. On évite alors habilement les conversations du type «ranger la cuisine vaut plus qu’un franc, maman!» et autres négociations ardues. Tout est répertorié noir sur blanc dans l’appli.
Quant aux applis gérant les transactions financières, elles donnent aux parents un droit de véto en cas de besoin. Vous pouvez intervenir quand votre enfant est en passe d’acheter «un gadget à la noix». Vous pouvez intervenir lorsqu’un solde approche dangereusement du zéro. Et surtout, vous n’avez plus besoin de partir à la chasse aux pièces le dimanche soir.

Apprendre à gérer son propre petit capital

Avec leur argent de poche, les enfants sont libres de leurs décisions financières et de se faire plaisir. Il favorise aussi la prise de conscience de la valeur de l’argent, et c’est à ce niveau que les applis d’argent de poche peuvent jouer un rôle. Lorsque les parents renforcent leur contrôle sur le budget de leurs enfants, ils entravent cette liberté. Ils privent l’enfant de son autonomie et le soumettent à ce qui est perçu comme une surveillance de tous les instants.
Pour les parents, il n’est pas simple de savoir ce qui fait plaisir aux enfants. Jouets horribles, chaînettes ou bagues inutiles et autres sucreries au goût chimique sont autant de «mauvais achats» qui leur apprennent à réfléchir à la manière dont ils dépensent leur argent de poche.
Une simple appli n’aidera pas votre enfant à mieux ou moins bien gérer son argent. C’est en discutant ensemble des avantages et des inconvénients de cette méthode que vous garantirez son succès. Savoir gérer son propre argent fait partie des connaissances fondamentales de tout adulte en devenir et diminue à terme le risque d’endettement. Lorsque votre enfant touchera son premier salaire d’apprenti ou d’employé, il devra être en mesure de gérer son budget de manière responsable, qu’il s’agisse de sommes virtuelles ou physiques.

À propos du Blog durabilité

Vous trouverez ici les conseils des collaborateurs et des spécialistes de Swisscom en matière de développement durable et d’utilisation des nouveaux médias. De même, nous y présentons des entreprises et des technologies qui offrent des solutions répondant aux défis sociaux et écologiques de notre temps. Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter pour rester informé. Le portail Bluewin est une unité d’entreprise de Swisscom (Suisse) SA.

Michael In Albon est délégué à la protection de la jeunesse dans les médias et expert en compétence médias chez Swisscom. Il écrit régulièrement des articles sur le thème de l’apprentissage des médias. Il est marié et père de deux fils.
Swisscom
Retour à la page d'accueil