Chirurgie pour perdre du poids : augmentation du risque de divorce

CoverMedia

29.3.2018 - 15:03

Source: Covermedia

Si avoir recours à un anneau ou à un bypass gastrique est bénéfique pour la santé, c’est moins le cas pour le couple. D’après une nouvelle étude publiée dans la revue JAMA Surgery, les personnes ayant recours à ce type d’opérations ont tendance à divorcer plus souvent.

Une nouvelle étude suédoise a découvert que les personnes ayant recours à la chirurgie bariatrique, permettant de perdre du poids soit avec un anneau gastrique, soit en se faisant réduire l’estomac, ont une probabilité plus élevée de se séparer de leur partenaire ou de divorcer.

Toutefois, pour les célibataires qui choisissent cette procédure, il existe une possibilité accrue de trouver un partenaire. Menée par le Dr Per-Arne Syensson de l’Université de Göteborg, une équipe de spécialistes a analysé les données de deux groupes de sujets. Environ 2000 adultes obèses qui ont eu recours à la chirurgie bariatrique, comparés à 2000 adultes obèses qui n’y avaient pas eu recours, suivis pendant 10 ans. Ainsi que 29.234 patients qui avaient eu un bypass gastrique comparé à 283.748 sujets témoins qui étaient suivis pendant environ deux ans.

Il a été découvert à la fin de la période d’étude que le divorce était plus élevé chez ceux qui avaient subi un opération pour perdre du poids. « Bien qu’une meilleure santé soit généralement reconnu comme la motivation principale chez les personnes qui ont recours à la chirurgie bariatrique, le désir de trouver un partenaire est quelque fois mentionné comme seconde motivation, a déclaré Dr Per-Arne Syenssen. Pour les personnes avec de l’obésité qui sont célibataires, une meilleure chance de trouver un partenaire peut s’ajouter, encore qu’un autre lien bénéfique de la chirurgie bariatrique soit la perte de poids. »

Il a ensuite ajouté : « L’incidence accrue de divorce et de séparation après la chirurgie bariatrique peut être associée à une tension plus élevée dans des relations déjà vulnérables, ou à des améliorations qui encouragent les patients à quitter des relations malsaines ».

L’intégralité des résultats a été publiée dans le journal JAMA Surgery.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia