Claudia Schiffer: «Il faut du temps pour devenir une icône»

CoverMedia

26.2.2018 - 11:19

Claudia Schiffer a expliqué la différence entre être une célébrité et une icône. Dans une tribune qu'elle a écrite pour CNN Style, elle a déclaré que les icônes sont à l'épreuve du temps.

Claudia Schiffer s'est fait un nom au début des années 1990 aux côtés de Naomi Campbell, Christy Turlington et Elle Macpherson, et au long de sa carrière, est apparue dans les campagnes pour Chanel, Balmain, Bulgari, Michael Kors et Prada. La top modèle allemande est encore aujourd'hui l'un des plus grands noms du mannequinat, et pour elle, être reconnue par le grand public ne suffit pas pour être une véritable icône.

«Quand on définit le mot icône, l'épreuve du temps est la clé, on ne peut pas être une icône tout de suite, a-t-elle écrit dans un article pour CNN Style. C'est également un concept très différent de la gloire et de la célébrité, qui peut être éphémère : le temps vous permet de prendre du recul et de reconnaître l'impact durable d'une image, d'une personne ou d'un mouvement.»

La star de 47 ans a ensuite expliqué qu'elle n'avait pas beaucoup confiance en elle quand elle a débuté dans le mannequinat. Mais c'est en incarnant un personnage qu'elle a pu devenir une personne pleine de confiance en elle lors de séances photos. «Jusqu'à ma première séance pour une couverture de magazine, je pensais qu'à tout moment quelqu'un allait me dire que tout était fini. Mais je pense qu'en me prouvant que je pouvais réussir dans quelque chose qui ne correspondait pas à ma nature instinctive, j'ai développé une résilience et un sens de la confiance en soi beaucoup plus profonds», a-t-elle partagé.

Claudia Schiffer a noté qu'elle considérait le créateur Gianni Versace, assassiné en 1997, comme une icône, de par ses créations originales et de ses défilés de mode. La belle blonde a admis qu'elle était particulièrement fière d'avoir participé au défilé Printemps / Eté 2018 de Donatella Versace qui s'est déroulé pendant la Fashion Week de Milan en septembre dernier, où elle a retrouvé Naomi Campbell, Cindy Crawford, Helena Christensen et Carla Bruni pour un dernier défilé en l'honneur de Gianni Versace. «Ce fut une expérience puissante qui a suscité une vague d'émotion, dans ce cas, je vais faire une exception, le moment lui-même était iconique», a-t-elle ajouté.

A vos baskets!

Retour à la page d'accueil

CoverMedia