Femmes enceintes et allaitantes : pas de CDB

14.2.2020 - 16:33, CoverMedia

Smiling pregnant woman standing in kitchen at home When: 22 Feb 2018 Credit: Buero Monaco/Westend61/Cover Images
Source: Buero Monaco/Westend61/Cover Ima

Une mise en garde à propos des produits à base de CBD a été émise par les autorités sanitaires du Royaume-Uni concernant les femmes enceintes ou qui allaitent et les personnes qui sont en traitement et soit être imprimée sur les produits en vente. Toutefois, la décision ne s’appuie sur la découverte d’aucun risque avéré de l’huile de CBD, mais repose sur une démarche de précaution.

Les responsables de la Food Standards Agency (FSA) au Royaume-Uni ont mis en garde les femmes enceintes et allaitantes contre l'utilisation de produits à base d'huile de la CBD. Ils ont publié des directives dans une étude qui alerte sur les dangers potentiels des produits comestibles à base d'huile de cannabis et affirme qu'elle pourrait être « risquée » pour les personnes vulnérables, y compris celles qui prennent des médicaments.

Le cannabidiol, également connu sous le nom de CBD, est un produit chimique présent naturellement dans le cannabis et est actuellement utilisé légalement dans des produits de grande consommation tels que les huiles, les confiseries et les boissons.

La FSA a informé les commerçants qu'ils doivent imprimer de nouveaux avertissements sur les produits comestibles avec du CBD, faute de quoi ils seront retirés des rayons d'ici mars prochain.

Elle a également exhorté les consommateurs à ne pas consommer plus de 70 mg par jour.

Beaucoup utilisent l'huile de cannabis, qui est en vente au Royaume-Uni depuis 2016, pour soulager les symptômes d'anxiété et de douleur chronique, et on a également prétendu qu'elle stimulait l'allaitement maternel. Pourtant, Emily Miles, directrice générale de la FSA, a fait pression pour que les produits soient davantage réglementés et a appelé les dirigeants de l'industrie à fournir des informations plus claires sur les risques éventuels. « Les mesures que nous prenons aujourd'hui sont une étape pragmatique et proportionnée dans l'équilibre entre la protection de la santé publique et le choix des consommateurs », a-t-elle expliqué.

Le nouvel avis est fondé sur les conclusions du Comité sur la Toxicité du gouvernement britannique, dont le président, le professeur Alan Boobis, a déclaré qu'ils avaient découvert des « effets néfastes sur la santé » liés à la consommation de produits à base de CDB. « Nous sommes particulièrement préoccupés par les femmes enceintes ou qui allaitent et les personnes sous traitement, a-t-il commenté. Nous n'en savons pas assez pour être sûrs de l’existence d’un tel risque, mais je suis satisfait de l'approche sensée et pragmatique adoptée par la FSA. »

Retour à la page d'accueil