Icône des 60's : Brigitte Bardot

CoverMedia

11.12.2017 - 13:12

Covermedia

Brigitte Bardot est une icône : elle a enchanté les Sixties avant de décider de consacrer à la défense des animaux. Voici quelques repères dans son look.

La France a une seule icône mondiale : Brigitte Bardot. B.B ou encore « Initials B.B. », le titre de la chanson que Serge Gainsbourg composa en son honneur après leur séparation en 1968. À part le général De Gaulle, qui l’admirait et l’invita à l’Elysée malgré la désapprobation de son épouse, personne n’a à ce point représenté la France dans toute sa splendeur.

Avec « Et Dieu… créa la femme », du réalisateur Roger Vadim qui est alors son mari, la femme, pendant deux décennies, c’est Bardot. Et c’est une femme libre, libre de ses mouvements, de ses amours, qui séduisait sans arrière-pensées et sans fard. Une femme qui accepte de se montrer nue ! Ou dans des bikinis audacieux qui ne cachent rien de sa plastique de danseuse.

Sa beauté, son caractère mutin, sa présence à l’écran qui irradie, sa moue boudeuse, sa voix sexy : tout concourt à en faire la star dont les hommes rêvent et que les femmes essayent de copier. Son allure, ses vêtements, ses coiffures ont marqué une génération.

Tour à tour femme enfant, vêtue de robe à petits carreaux vichy dont les modèles ont été déclinés de mille manières durant plus de trente ans, ou sex-symbol, laissant voir ses superbes épaules dépasser de maillots à encolure bateau portés sur des jupes larges à multiples volants, ou des jupes boutonnées sur le devant (ou plutôt assez déboutonnées, quand elle danse le mambo) ; ou bien des jeans serrés, taille haute, roulés sur les chevilles, ou encore de légers pantalons corsaire en toile. Et une chevelure, d’abord brune, puis blonde descendant en cascade sur les épaules en même temps que relevés en un chignon. La fameuse « choucroute ». L’œil souligné d’eye-liner façon œil de biche, la bouche large, grande, peu maquillée ou nude. Un peu plus tard, mais toujours dans les sixties, elle porte les cheveux longs, nature, les jeans patte d’eph (on ne disait pas « flare » alors). Au pied des sandales, des cuissardes (comme dans la vidéo du Bardot Show, avec une minirobe de cuir, ceinture taille basse, un look que l’on trouve aujourd’hui encore sur quelques jeunes femmes). Ou les pieds nus, pour danser ou pour marcher dans les rues de Saint Tropez, son havre de paix.

Aujourd’hui et depuis plus de quarante ans, elle milite en faveur de la protection des animaux. Alors vous ne la verrez jamais avec de la fourrure !

Retour à la page d'accueil

CoverMedia