L’acupuncture peut réduire les douleurs menstruelles

4.10.2017 - 12:50, CoverMedia

Woman using a hot-water bottle. When: 02 Jul 2014 When: 02 Jul 2014 **Only for use by WENN CPS**
Covermedia

(Cover) - FR Fitness & Wellbeing - Les chercheurs ont découvert que la médecine chinoise antique, qui implique que des aiguilles soient insérées dans certaines parties du corps, peut diminuer la durée et l’intensité des symptômes du cycle menstruel.

Un groupe de 74 femme âgées entre 18 et 45 ans, avec des règles douloureuses confirmées ou présumées, ont reçu la consigne de tenir un journal menstruel alors qu’elles recevaient de l’acupuncture individuelle après avoir été assignées au hasard à un groupe de traitement; de l’acupuncture manuelle en quantités faibles et élevées ou de l’électroacupuncture de la même intensité. Les femmes ont reçu 12 séances au cours de trois cycles menstruels, soit un rendez-vous par semaine chez les groupes à faible fréquence ou trois au cours des sept jours menant à leurs règles dans la catégorie de haute fréquence, alors que toutes les femmes suivaient une séance dans les 48 heures après le début de leurs règles.

Plus de la moitié des femmes ont rapporté une diminution de 50 pour cent des douleurs liées à leurs règles au cours des trois mois de l’étude, et certaines se sentaient même mieux jusqu’à 12 mois plus tard. L’auteur de l’étude, Dr Mike Armour, du National Institute of Complementary Medicine (NICM) d’Australie, a déclaré que « les essais pragmatiques de l’acupuncture ont montré une réduction dans l’intensité de la douleur et une amélioration de la qualité de vie des femmes avec leurs douleurs menstruelles. Néanmoins, les preuves ont été limitées concernant l’influence du "dosage" de l’acupuncture sur le résultat.

Il a ensuite ajouté : « Notre étude pilote a découvert qu’utiliser une stimulation manuelle des aiguilles, plutôt qu’une impulsion électrique, généralement utilisée dans les études chinoises pour les douleurs menstruelles, provoquait une baisse du besoin en médicaments pour soulager la douleur et une amélioration des symptômes secondaires comme les maux de tête et la nausée ». Il espère notamment poursuivre les recherches concernant cette théorie dans le future en menant de plus grands essais.

Les découvertes ont été publiées dans le journal Plos One

Cover Media

Retour à la page d'accueil

Plus d'articles