Les compléments alimentaires pour la santé cérébrale sont un gâchis d'argent

CoverMedia

1.7.2019 - 17:39

Vitamin D softgel capsules. When: 25 Mar 2015
Source: Covermedia

Les compléments alimentaires censés prévenir la démence, tels que le gingko biloba ou la vitamine D représentent un marché juteux. Cependant, selon une nouvelle étude, ils seraient inutiles.

Il n’y a pas de preuve que les compléments censés améliorer la santé cérébrale marchent. Selon un rapport publié par le Global Council on Bran Health, des experts ont examiné divers suppléments, tels que la vitamine B, les acides gras omega-3, la vitamine D, la caféine, les co-enzymes Q10 et le gingko biloba.

Selon eux, il n’y a que très peu de preuves que ces compléments ont un quelconque effet sur les personnes âgées, et ils pourraient même poser un risque pour la santé. Linda Clare, professeure de psychologie clinique à l’université d’Exeter, et experte en vieillissement et démence, conseille au public de prendre ces compléments avec circonspection. « Le problème est que ces compléments sont vendus aux gens comme s’il y avait des preuves », explique-t-elle.

La vente de ces compléments a doublé aux Etats-Unis entre 2006 et 2015 et représente un marché de 643 millions de dollars. Un quart des adultes de plus de 50 ans en prend. « Il n’y a aucune preuve convaincante pour prescrire ces compléments alimentaires à des adultes en bonne santé. Ces compléments ne retardent pas le début de la démence, ni ne peuvent prévenir, traiter ou inverser la maladie d’Alzheimer ou d’autres maladies neurologiques qui causent la démence », ajoute-t-elle.

Cependant, il se trouve tout de même qu’un manque de certains nutriments, telles que les vitamines B9 et B12, peut être lié à des problèmes cognitifs. Mais il convient de prendre rendez-vous avec un médecin avant de prendre des compléments. « Economisez votre argent », conclue le rapport.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia