Mode & Beauté

Les femmes ayant eu recours à la césarienne sont plus à risque d'avoir des problèmes de fertilité

CoverMedia

10.7.2020 - 18:18

Close-up of young woman looking at pregnancy test strip When: 13 Nov 2016 Credit: F. Cirou / PhotoAlto / Cover Images
Source: F. Cirou / PhotoAlto / Cover Ima

Une étude menée par l'université de Penn State s'est penchée sur le lien entre césarienne et infertilité future. Les résultats sont sujets à interprétation.

Les femmes ayant recours à la césarienne pour donner naissance à leur premier enfant risquent plus d'avoir des problèmes de fertilité à l'avenir, selon une étude du Penn State College of Medicine, qui a découvert que ces dernières avaient 9% de chances en moins de réussir à concevoir à l'avenir, contre les accouchements par voie naturelle.

L'étude s'est focalisée sur le cas de plus de 2.000 femmes âgées entre 18 et 35 ans sur les trois ans après la naissance de leur premier enfant, qui ont été interrogées tous les six mois. Pendant chaque interview, elles devaient répondre à des questions sur leurs habitudes sexuelles, et si elles utilisaient des moyens de contraception.

Près de 600 de ces femmes avaient eu une césarienne pour leur premier enfant, et elles étaient en général plus âgées ou en surpoids, et n'avaient souvent pas eu de test de fertilité ou de traitement pour les aider à tomber enceinte.

69% de ces femmes ont réussi à concevoir à nouveau, contre 78% de celles qui avaient accouché par voie naturelle.

Selon l'une des auteures principales de l'étude, la professeure Kristen Kjerulff, il n'est pas clair quant à savoir s'il s'agit d'un choix de la part de la mère, où d'un plus faible taux de conception. Le co-auteur de l'étude, le docteur Richard Legro, suggère qu'il pourrait y avoir des raisons physiologiques à cela.

« Il est possible qu'une scarification des tissus pelviens ou fallopiens, résultat de l'exposition à l'air libre et aux produits contaminants puissent affaiblir les chances de concevoir à nouveau. Il est aussi possible que le tissu cicatriciel des blessures chirurgicales dans l'utérus, même si ce n'est pas là que s'implante la grossesse, puisse avoir des effets délétères sur le processus d'implantation », explique-t-il.

Les deux scientifiques recommandent ainsi aux femmes de moins de 35 ans, qui ont eu une césarienne et ont des problèmes à concevoir, de voir un médecin.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia