Mode & Beauté

London Fashion Week : MM6 Maison Margiela met le satin à l'honneur avec sa collection P/E 19

CoverMedia

18.9.2018 - 17:59

Source: Covermedia

MM6 Maison Margiela défile à Londres sous le signe du satin, et toujours de l'engagement en soutenant l'association AIDES. La maison sait aussi surprendre par des changements de rythme et de style pour ce défilé printemps-été 2019.

MM6 Maison Margiela a défilé à Londres à l’espace « My Beautiful City Show Space ». City... qui renvoie à la volonté de la marque de faire une mode streetwear, « un uniforme démocratique, égalitaire ». Une collection qui se décline en vêtements, accessoires, chaussures et bijoux.

La marque reste fidèle à son éthique de responsabilité, à son engagement social, depuis le désormais classique t-shirt AIDS de 1994. Le texte « THERE IS MORE ACTION TO BE DONE TO FIGHT AIDS THAN TO WEAR THIS T SHIRT BUT IT’S A GOOD START » (soit, en français : il y a plus à faire pour combattre le sida que de porter ce t-shirt, mais c'est déjà un bon début) s'applique sur des vêtements ou des doublures. Une partie des droits générés par l'achat de ces pièces sera reversée à la lutte contre le sida.

La maison française reste aussi fidèle à ses réalisations passées, à partir de ses anciens vêtements chinés aux Puces de Clignancourt, répliqués et aussi transformés. L'héritage parisien se mêle aux codes anglais du streetwear.

Sorties d’un espace-temps indéfini, où se rencontrent de longues robes de satin pour aller à des bals de charité, on découvre des femmes en slip dress romantiques et sexy recouvertes d’un chasuble qui laisse entrevoir ce qui se porte dessous. On y retrouve aussi des femmes vêtues de costumes pantalon crop et sans ourlet, de vestes capes couvertes du message (cité plus haut) en grands et gros caractères d’imprimerie, de costumes pantalons blousons oversize.

L’une porte une large blouse de satin noir, au col immense, portée avec des longs gants sur une jupe plissée et un chapeau minuscule posé sur le haut de la tête, un sac pouch en tissu assorti passé en bandoulière en travers du corps. Une activiste de la Belle Epoque qui se serait battue pour le droit de vote des femmes ? C’est peu probable, puisque la blouse est élégamment marqué du logo, en toutes lettres et avec l’adresse de Maison Margiela, comme une ancienne boîte de chocolat.

Les tissus ont été fatigués artificiellement. De vieilles pièces de satin sont appliquées sur des sweatshirts en coton. L'idée est de soutenir le principe de la durabilité, de la récupération, de la réutilisation.

Les couleurs sont de préférence des blancs et crème, du noir, des vert pistache, du bleu jean, du rose, des parme fatigués par le temps. On note les petits boutons ronds et nombreux qui ferment robes et chemises ; les chemisiers sont pourvus de cols bien fermés.

Le sac en bandoulière, parfois à franges, inspirera sans doute les modeuses de l’été 2019.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia