Mode & Beauté

Milan Fashion Week printemps/été 2019 : défilé Vionnet où comment moderniser un héritage

CoverMedia

24.9.2018 - 13:10

Source: Covermedia

Un défilé printemps-été 2019 sous le signe du drapé et du voile pour Vionnet à Milan. Légères et majestueuses, ces tenues élèvent le défilé vers l’Olympe.

La maison Vionnet continue de faire vivre le nom de l’illustre couturière, Madeleine Vionnet, à qui l’on doit la précieuse invention de la coupe dans le biais qui a tant marqué les années 1930. Fait-elle vivre pour autant l’esprit de modernité qui régna alors et que, depuis la disparition de la fondatrice, les différents créateurs et propriétaires de la marque, comme l'actuele propriétaire Goga Asheknazi, essaient de ranimer ?

La réponse est hésitante. Sans aucun doute, et les premières pièces présentées l’indiquent, nous sommes dans les années 2019. On découvre d’emblée des tenues sportswear (pantalon court et top crop en matière adaptée), combinées à l’utilisation de tissus techniques pour des impers XXL. Les longs bermudas de toile portés avec de longs manteaux d’été tie & dye sont aussi du côté du leisure wear, ou du moins du street wear. On peut en dire autant des costumes bermudas ou jupes midi, aux jeux de multipoches décalées telles que sur des pantalons de safari. Les baskets qui accompagnent ces tenues sont un véritable signal : Vionnet est sur ce front, aussi.

Mais la marque bascule aussitôt vers des tenues autrement luxueuses qui quittent la rue pour un espace plus formel. Après l’athlète, c’est au tour de la déesse grecque d’entrer en scène !

De très longues robes drapées en voile, dont l’une est rose vif et marquée à la taille par un gris profond aussi bien que des robes au corsage drapé sur une longue jupe drapée et bicolore nous font entrer dans un univers plus proche de l’ADN de la maison Vionnet. De même que celles qui s’accompagnent d’une longue et étroite traine partant d’une épaule, de voile aussi.

Car le voile et les effets de transparence sont le point focal autour duquel s’organise la collection printemps-été 2019.

Les jupes longues aux plis savamment travaillés sur les hanches et le haut des jambes magnifient la silhouette. Portées avec des top crop aux manches courtes ou des brassières jouant sur le one-shoulder et la déconstruction, elles décalent l’univers de la robe de soirée élégante de l’entre-deux-guerres vers celui d’une certaine modernité ; les ceintures de sécurité empruntées au monde du voyage (ou des serre-livres des lycées des années 70) sont le petit twist convaincant que l’on peut faire du neuf avec de l’ancien.

Elégance, maîtrise de la coupe et de l’art difficile du drapé : Vionnet montre avec cette collection menée par la propriétaire Goga Ashkenazi qu’elle connaît ses classiques et sait leur donner le peps nécessaire pour les garder dans l’air du temps. Nul besoin de basket ou de bermudas pour ça.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia