Ne mettez pas vos bébé devant des écrans !

CoverMedia

24.4.2020 - 17:38

Little girl using smartphone When: 23 Apr 2015 Credit: A. Bost / PhotoAlto / Cover Images
Source: A. Bost / PhotoAlto / Cover Imag

Le temps passé devant l'écran pour les bébés « pourrait entraîner des retards de développement » ont découvert des chercheurs de la faculté de médecine de l'université Drexel et de l'école de santé publique Dornsife. L’étude publiée dans JAMA Pediatrics insiste sur la nécessité d’alerter les parents sur un risque important.

Selon de nouvelles recherches de la faculté de médecine de l'université Drexel et de l'école de santé publique Dornsife, le fait d'asseoir un bébé devant une tablette ou un écran de télévision pourrait entraîner des retards de développement plus tard dans l'enfance.

Des chercheurs ont découvert que le temps passé devant l'écran, ainsi qu'une diminution du nombre de parents jouant avec leurs enfants, pourraient être associés à une augmentation des symptômes des troubles du spectre autistique (TSA).

L'étude s'est concentrée sur un groupe de plus de 2 000 enfants âgés de 12 à 18 mois. On a demandé à leurs soignants à quelle fréquence ils étaient exposés à des écrans ou à des livres et à quelle fréquence ils jouaient avec leur enfant.

Après avoir examiné les enfants qui regardaient la télévision ou des vidéos, ils ont constaté qu'ils présentaient des symptômes de TSA lorsqu'ils jouaient avec d'autres enfants en bas âge et lisaient ensemble, par rapport à ceux qui ne regardaient pas d'écran.

L'équipe a constaté que le fait de regarder des écrans à l'âge de 12 mois était associé à une augmentation de 4 % des symptômes de TSA, tandis que les jeux quotidiens avec un parent étaient liés à une diminution de 9 % du comportement.

Ces conclusions interviennent à un moment critique où les écoles du monde entier sont fermées en raison de l'épidémie de Covid-19, ce qui oblige les parents et les personnes qui s'occupent des enfants à les scolariser à domicile, à travailler à la maison et à assumer d'autres responsabilités liées à la garde des enfants. « Ces résultats renforcent notre compréhension de l'importance du temps de jeu entre parents et enfants par rapport au temps passé devant l'écran, a déclaré le professeur David S. Bennett, auteur principal. Les campagnes de santé publique et les pédiatres ont une grande opportunité d'éduquer et de responsabiliser les parents afin de minimiser le risque de symptômes de TSA chez leur enfant, ce qui peut inclure l'augmentation de l'interaction sociale et la limitation des écrans à un âge précoce. »

Aux États-Unis, un enfant sur 54 est atteint d'un TSA, qui est quatre fois plus fréquent chez les garçons que chez les filles, selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

L'étude a été publiée dans JAMA Pediatrics.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia